Explorez Pinceau, Michel et plus encore !

Découvrir des thèmes similaires

The Last Judgement, 1537-1541 - Michelangelo

The Last Judgement, 1537-1541 - Michelangelo

La statue de Moïse est une sculpture de Michel-Ange, exécutée vers 1513–1515, intégrée dans le Tombeau de Jules II dans la basilique Saint-Pierre-aux-Liens à Rome.

La statue de Moïse est une sculpture de Michel-Ange, exécutée vers 1513–1515, intégrée dans le Tombeau de Jules II dans la basilique Saint-Pierre-aux-Liens à Rome.

Raban-Maur Alcuin Otgar. Il est possible aussi que ce surnom de "Pieux" lui ait été valu par sa propension à tomber en larmes lorsqu'il entrait dans des lieux saints, comme ce fut le cas lorsqu'il se recueillit sur la tombe de son père Charlemagne à Aix la Chapelle

Raban-Maur Alcuin Otgar. Il est possible aussi que ce surnom de "Pieux" lui ait été valu par sa propension à tomber en larmes lorsqu'il entrait dans des lieux saints, comme ce fut le cas lorsqu'il se recueillit sur la tombe de son père Charlemagne à Aix la Chapelle

Norilles franches - Corulus (Corylus maxima Miller. = noisettes franches, cultivées) -- Grandes Heures d'Anne de Bretagne, BNF, Ms Latin 9474, 1503-1508, f°34r

Norilles franches - Corulus (Corylus maxima Miller. = noisettes franches, cultivées) -- Grandes Heures d'Anne de Bretagne, BNF, Ms Latin 9474, 1503-1508, f°34r

Couverture du PSAUTIER DE CHARLES LE CHAUVE:11) la fileuse. Les plaques d'ivoire sculptées illustrent des passages de l'Ancien Testament avec des effets de profondeur et de mouvements empruntés au style rémois. Elles ont conservé les bordures d'argent doré rehaussées de nœuds ou de filigranes métalliques, de pierres et de perles, qui constituent l'un des plus importants témoignage de l'art de l’orfèvrerie de l'époque carolingienne.

Couverture du PSAUTIER DE CHARLES LE CHAUVE:11) la fileuse. Les plaques d'ivoire sculptées illustrent des passages de l'Ancien Testament avec des effets de profondeur et de mouvements empruntés au style rémois. Elles ont conservé les bordures d'argent doré rehaussées de nœuds ou de filigranes métalliques, de pierres et de perles, qui constituent l'un des plus importants témoignage de l'art de l’orfèvrerie de l'époque carolingienne.

Charles le Chauve recevant une délégation de moines venant de Tours

Charles le Chauve recevant une délégation de moines venant de Tours

Pinterest
Rechercher