Pinterest • Le catalogue d'idées

Explorer ces idées et plus encore !

Dans la plupart des provinces, les médecins de soins primaires attendent plus longtemps que la moyenne internationale avant de recevoir les plans de gestion des soins de leurs patients après leur sortie de l’hôpital.

Les résultats de l’Enquête internationale 2015 du Fonds du Commonwealth sur les politiques de santé auprès des médecins de soins primaires montrent que l’utilisation des dossiers médicaux électroniques (DME) est en hausse au Canada, mais que l’utilisation des données pour la mesure de la performance des soins primaires reste en deçà de la moyenne des autres pays.

L’adoption du DME se situe sous la moyenne internationale au Canada, sauf dans quelques provinces de l’Ouest.

Bien que les résultats varient d’une province à l’autre, l’accès rapide aux soins de santé primaires au Canada est beaucoup moins courant que dans la moyenne des pays, et ce, peu importe la province ayant participé à l’enquête.

L’utilisation du DME a plus que doublé depuis 2009, mais le Canada se situe encore sous la moyenne internationale.

La coordination des soins entre les médecins de soins primaires et les spécialistes est supérieure à la moyenne internationale dans la plupart des provinces canadiennes, mais une amélioration serait encore possible dans l’ensemble.

Dans la plupart des provinces, les médecins de soins primaires attendent plus longtemps que la moyenne internationale avant de recevoir les plans de gestion des soins de leurs patients après leur sortie de l’hôpital.

La coordination avec les services à domicile varie d’une province à l’autre, et les résultats de certaines provinces ressemblent davantage à la moyenne internationale que d’autres.

Dans la plupart des provinces, les médecins de soins primaires signalent moins de pertes d’efficacité causées par une mauvaise coordination que dans la moyenne des pays.

Au Canada, la coordination avec les spécialistes est supérieure à la moyenne, mais tous les pays présentent de faibles résultats