Explorez Rothko et plus encore !

Découvrir des thèmes similaires

;;;

;;;

Pierre Soulages, Courtesy Musée d'Art Moderne et Contemporain de la Ville de Strasbourg, France

Pierre Soulages, Courtesy Musée d'Art Moderne et Contemporain de la Ville de Strasbourg, France

pierre soulages

pierre soulages

Pour Soulages, le sens de l’œuvre se construit dans la trinité du rapport artiste-œuvre-spectateur. Ce n’est pas l’artiste qui fait l’œuvre, l’œuvre se conçoit dans un dialogue avec l’artiste, et le sens de l’œuvre dans son dialogue avec le spectateur. Et, au-delà, ces trois instances se construisent réciproquement : l’artiste est construit par son œuvre et le spectateur qui construit le sens de l’œuvre, est construit par elle en retour.

Pour Soulages, le sens de l’œuvre se construit dans la trinité du rapport artiste-œuvre-spectateur. Ce n’est pas l’artiste qui fait l’œuvre, l’œuvre se conçoit dans un dialogue avec l’artiste, et le sens de l’œuvre dans son dialogue avec le spectateur. Et, au-delà, ces trois instances se construisent réciproquement : l’artiste est construit par son œuvre et le spectateur qui construit le sens de l’œuvre, est construit par elle en retour.

<I>Hommage</I> à Pierre Soulages | Rhuthmos

<I>Hommage</I> à Pierre Soulages | Rhuthmos

(...)Qu'il travaille ou non, 'ailleurs' Gaël est mon ami proche, dans l'atelier je suis mal venu, presque en danger et je deviens gauche, une sorte d'étranger, y compris à moi-même, n'empêche que j'y reviens car voir ses mains dessiner ou peindre ou empoigner de la matière me subjugue comme me fascinaient, lorsque j'étais enfant, tes doigts qui tenaient un stylo qui courait, glissait, s'arrêtait(...)je me voyais, à la manière des victimes de films 'gore'(...)

Mark Rothko

(...)Qu'il travaille ou non, 'ailleurs' Gaël est mon ami proche, dans l'atelier je suis mal venu, presque en danger et je deviens gauche, une sorte d'étranger, y compris à moi-même, n'empêche que j'y reviens car voir ses mains dessiner ou peindre ou empoigner de la matière me subjugue comme me fascinaient, lorsque j'étais enfant, tes doigts qui tenaient un stylo qui courait, glissait, s'arrêtait(...)je me voyais, à la manière des victimes de films 'gore'(...)

Rothko #blue                                                                                                                                                                                 Plus

Rothko #blue Plus

roi des météores.......Pierre Soulages

roi des météores.......Pierre Soulages

Mark Rothko (1903-1970), « N°61 Rust and Blue », 115 x 92 cm, 1951, musée d’art contemporain de Los Angeles.

Mark Rothko (1903-1970), « N°61 Rust and Blue », 115 x 92 cm, 1951, musée d’art contemporain de Los Angeles.

Fabienne Verdier - Le mont des immortels  1993

Fabienne Verdier - Le mont des immortels 1993

Pinterest
Rechercher