Explorer ces idées et plus encore !

Découvrir des thèmes similaires

In the early hours of January 23, 1973, the 5000 residents of Heimaey Island awoke to a 1,500m-long wall of fire rising to the east of the town. The island, originally formed by volcanic eruptions, was hastily evacuated within a couple of days.

In the early hours of January 23, 1973, the 5000 residents of Heimaey Island awoke to a 1,500m-long wall of fire rising to the east of the town. The island, originally formed by volcanic eruptions, was hastily evacuated within a couple of days.

Iceland: Living with Volcanoes - LightBox

Iceland: Living with Volcanoes - LightBox

.. Llaima volcano, Chile. Ismael Cañete ..

.. Llaima volcano, Chile. Ismael Cañete ..

A crater in the Surtsey Island surface reveals the lava underneath. (ca. 1963), Iceland.

A crater in the Surtsey Island surface reveals the lava underneath. (ca. 1963), Iceland.

Volcan Eyjafjallajökull :  Photo de Kristjan Freyr rastarson

Volcan Eyjafjallajökull : Photo de Kristjan Freyr rastarson

… by Sarah Naim

… by Sarah Naim

HOUSE 3

HOUSE 3

Eyjafjallajokull's ash and steam plume was frequently illuminated by lightning, caused by the rapid convection of the steam.    Read more: http://lightbox.time.com/2012/07/03/iceland-living-with-volcanoes/#ixzz1zX0K0ms6

Eyjafjallajokull's ash and steam plume was frequently illuminated by lightning, caused by the rapid convection of the steam. Read more: http://lightbox.time.com/2012/07/03/iceland-living-with-volcanoes/#ixzz1zX0K0ms6

Une équipe franco-danoise menée par des chercheurs du Laboratoire « Magmas et volcans » (CNRS / Université Blaise Pascal / IRD), vient de découvrir, dans ces roches témoins du premier milliard d'années de notre planète, un déficit en Néodyme 142, élément chimique clé dans l'étude de la formation terrestre. Ce déficit étaye l'hypothèse selon laquelle, entre 100 et 200 millions d'années après sa formation, la Terre était constituée d'un océan de magma en fusion qui s'est peu à peu refroidi.

Une équipe franco-danoise menée par des chercheurs du Laboratoire « Magmas et volcans » (CNRS / Université Blaise Pascal / IRD), vient de découvrir, dans ces roches témoins du premier milliard d'années de notre planète, un déficit en Néodyme 142, élément chimique clé dans l'étude de la formation terrestre. Ce déficit étaye l'hypothèse selon laquelle, entre 100 et 200 millions d'années après sa formation, la Terre était constituée d'un océan de magma en fusion qui s'est peu à peu refroidi.

FLORIAN MAIER-AICHEN

FLORIAN MAIER-AICHEN

Pinterest • Le catalogue d'idées
Rechercher