Pinterest • Le catalogue d'idées

Explorez Droite Tient, Main Droite et plus encore !

Stèle funéraire gallo-romaine en arkose (hauteur 103 cm, largeur 50 cm), première moitié du IIe s. de notre ère, nécropole de Pont-l'Évêque Autun Personnage féminin en buste: la main droite tient un gobelet, la main gauche une quenouille et son fuseau, instruments nécessaires au travail de la laine. Des lettres D et M apparaissent de part et d'autre du personnage (iDiis Manibus, aux dieux Mânes)...

Relief of the Fates from a sarcophagus for a woman, with a kneeling man on either side beseeching mercy. Detail: Clotho, on the left, holds a distaff and spindle with which she spins the thread of life; Lachesis, in the center, holds a scale for weighing the thread of life and the cornucopia of Fortuna/Tyche; Atropos, on the right, holds an open scroll, probably symbolizing "the book of fate." Mid-2nd century CE. Rome, Palazzo Nuovo (Capitoline Museums).

Stèle funéraire gallo-romain en arkose (hauteur 79 cm, largeur 25 cm), première moitié du IIe s. de notre ère, nécropole de Pont-l'Évêque,..ce personnage est un artisan du métal, peut-être un dinandier: il tient un marteau et un gobelet dont le rebord est placé sur un support posé d'équerre. Son nom est illisible. 2 lettres seulement apparaissent, de part et d'autre du personnage: D et M (aux dieux mânes).

GRAVEUR LAPIDAIRE, Rodolphe Giuglardo

Eugène François de Block (Belgian, 1812-1893) Woman Seated Beside a Spinning Wheel 1867

GRAVEUR LAPIDAIRE, Rodolphe Giuglardo

Stèle funéraire gallo-romaine en arkose (hauteur 96 cm, largeur 57 cm), première moitié du IIe s. de notre ère, nécropole de Pont-l'Évêque.Autun; La stèle figure un artisan du métal, reconnaissable à ses 2 attributs: un marteau à panne carrée et une pince du type pince à feu. Le nom du défunt est gravé sur le bandeau supérieur de la stèle.A gauche on distingue le D, esquissé, et à droite le M, plus net, abrévations de la formule Diis Manibus "Aux Dieux Mânes".

Ada Thilén (1852-1933), Finnish

Stèle funéraire gallo-romain en arkose (hauteur 80 cm, largeur 41 cm), première moitié du IIe s. de notre ère, nécropole de Pont-l'Évêque,Autun. La main droite du personnage présente un gobelet tandis que la gauche tient un objet mince et courbé, interprété comme une enclume mobile, attribut d'un artisan du métal...

« Le Champion des Dames, » par « MARTIN LE FRANC, prevost de l'église de Lausane. » (1440). Date d'édition : 1401-1500 Français 12476 Folio 104v