Explorez Balcons, Diable et plus encore !

Découvrir des thèmes similaires

Le petit diable se fout pas mal de Prada il a pour seul habit nos passions inavouées quand il se penche à nos balcons dorés et murmure des chants ivres d'opéra. BT

Le petit diable se fout pas mal de Prada il a pour seul habit nos passions inavouées quand il se penche à nos balcons dorés et murmure des chants ivres d'opéra. BT

Inextricable http://bertrand-taoussi-photo.blogspot.fr/2014/11/inextricable.html L'inextricable intention glisse sur les branches cette volonté sans désir qui pousse vers le ciel souple et rigide comme un nid de serpents ce bouquet de bois vert offert aux oiseaux croît toujours plus haut pour envahir le vide. BT

Inextricable http://bertrand-taoussi-photo.blogspot.fr/2014/11/inextricable.html L'inextricable intention glisse sur les branches cette volonté sans désir qui pousse vers le ciel souple et rigide comme un nid de serpents ce bouquet de bois vert offert aux oiseaux croît toujours plus haut pour envahir le vide. BT

AIR L'air de rien le vide emplit son contenu dans l'air vide le rien retient son souffle seule son ombre coule sur l'ère trop vide et la lumière saoule erre de vide en plein. BT

AIR L'air de rien le vide emplit son contenu dans l'air vide le rien retient son souffle seule son ombre coule sur l'ère trop vide et la lumière saoule erre de vide en plein. BT

Charites

Charites

Le mur du fond bouge vers l'ombre assoupie on dirait qu'il flotte tel un drap au soleil du pré approchant lentement vers une licorne sans âge semblable aux racines pointant vers le couchant ses cornes d'abondance absorbent mes pensées je perçois à peine qu'elles sont prêtes à charger. BT

Le mur du fond bouge vers l'ombre assoupie on dirait qu'il flotte tel un drap au soleil du pré approchant lentement vers une licorne sans âge semblable aux racines pointant vers le couchant ses cornes d'abondance absorbent mes pensées je perçois à peine qu'elles sont prêtes à charger. BT

Pour éclairer la scène je ferai le ciel photographe. Il fournira un soleil sur pied orienté vers la colline assoupie et une boite à lumière pour manger l'ombre de la montagne. L'image semblera un paysage sous-marin, j'y baignerai mes yeux clos. BT

Pour éclairer la scène je ferai le ciel photographe. Il fournira un soleil sur pied orienté vers la colline assoupie et une boite à lumière pour manger l'ombre de la montagne. L'image semblera un paysage sous-marin, j'y baignerai mes yeux clos. BT

Un murmure fredonné à l'oreille d'un chien fou une confidence bien à propos entre papiers pliés il suffira d'un pas pour basculer dans l'ombre quand la lumière avide fera couler ses larmes. BT

Un murmure fredonné à l'oreille d'un chien fou une confidence bien à propos entre papiers pliés il suffira d'un pas pour basculer dans l'ombre quand la lumière avide fera couler ses larmes. BT

Appareillage La lumière plonge sous le feuillage une vapeur de nuit hante le bocage sous les eaux il rêve au long voyage à des rives peuplées de coquillages une dérive sans poste d'appareillage. BT

Appareillage La lumière plonge sous le feuillage une vapeur de nuit hante le bocage sous les eaux il rêve au long voyage à des rives peuplées de coquillages une dérive sans poste d'appareillage. BT

OTAGE  Les volets clos lui font la gorge liée elle garde haut le silence en otage j'ai beau pousser sur la pointe des pieds je ne vois pas les barreaux de sa cage son cou exorbitant cache des secrets et ses atours ressemblent à du collage. BT

OTAGE Les volets clos lui font la gorge liée elle garde haut le silence en otage j'ai beau pousser sur la pointe des pieds je ne vois pas les barreaux de sa cage son cou exorbitant cache des secrets et ses atours ressemblent à du collage. BT

Trinité vagabonde sur l'asphalte brulant.  Max le cabot du village élabore une marelle canine aux règles douloureuses. À un il s'agit de garder la pose le temps que passe une auto. À deux celui qui bouge est vendu aux enchères. À trois ils ne feront plus qu'un, seul dieu reconnaitra les siens.  BT  http://bertrand-taoussi-photo.blogspot.fr/2014/03/guarguale-corse-du-sud-15-aout-2010.html

Trinité vagabonde sur l'asphalte brulant. Max le cabot du village élabore une marelle canine aux règles douloureuses. À un il s'agit de garder la pose le temps que passe une auto. À deux celui qui bouge est vendu aux enchères. À trois ils ne feront plus qu'un, seul dieu reconnaitra les siens. BT http://bertrand-taoussi-photo.blogspot.fr/2014/03/guarguale-corse-du-sud-15-aout-2010.html

Pinterest
Rechercher