Pinterest • Le catalogue d'idées

Explorez Chapelle De, Thoutmosis Iv et plus encore !

La construction du complexe de Karnak s'est étalée sur plus de deux millénaires avec une succession de construction, de modification, de rajouts, de destructions, de remaniements. (18 ème dynastie) Karnak n'était pas un temple mais un véritable complexe religieux (le plus grand complexe religieux de toute l’Antiquité), une ville. Il comprend un vaste ensemble de ruines de temples, chapelles, pylônes, et d’autres bâtiments situés au nord de Thèbes.

Chapelle des Ancêtres de Karnak, règne de Thoutmôsis III. Musée du Louvre.

Chapelle Blanche de Sésostris Ier, Karnak. XIIe dynastie.

Chapelle Blanche de Sésostris Ier, Karnak. XIIe dynastie.

Chapelle Rouge, chapelle reposoir de la barque sacrée d'Amon-Rê, édifiée par Hatchepsout, Karnak. XVIIIe dynastie.

Chapelle Blanche de Sésostris Ier, Karnak. XIIe dynastie.

Chapelle Rouge, chapelle reposoir de la barque sacrée d'Amon-Rê, édifiée par Hatchepsout, Karnak. XVIIIe dynastie.

Anastylose de la chapelle de Thoutmosis III au Musée de plein air « CFEETK – Centre Franco-Égyptien d'Étude des Temples de Karnak – CSA / USR 3172 CNRS

Chapelle Rouge, chapelle reposoir de la barque sacrée d'Amon-Rê, édifiée par Hatchepsout, Karnak. XVIIIe dynastie.