Explorez Être Le, Légendes Du et plus encore !

Découvrir des thèmes similaires

George Hainsworth (C) : Avec le prolifique Howie Morenz aux commandes de l'offensive et Hainsworth repoussant calmement les attaques de l'ennemi, les Canadiens décrochèrent leur troisième coupe Stanley au printemps de 1930. Le résultat devait être le même au terme de la campagne suivante.    À l'aube de la saison 1932-1933, les coéquipiers de Hainsworth lui démontrèrent toute son importance au sein des Canadiens en le nommant capitaine de l'équipe.

George Hainsworth (C) : Avec le prolifique Howie Morenz aux commandes de l'offensive et Hainsworth repoussant calmement les attaques de l'ennemi, les Canadiens décrochèrent leur troisième coupe Stanley au printemps de 1930. Le résultat devait être le même au terme de la campagne suivante. À l'aube de la saison 1932-1933, les coéquipiers de Hainsworth lui démontrèrent toute son importance au sein des Canadiens en le nommant capitaine de l'équipe.

Jacques Plante, Montreal Canadiens

Jacques Plante, Montreal Canadiens

Rogatien Vachon : Froissé l'année précédente par le coloré entraîneur des Leafs, Punch Imlach, qui l'avait comparé à un « gardien de junior B », Vachon a prouvé à sa deuxième saison qu’il avait sa place parmi les grands. Partageant la tâche avec Gump Worsley, Vachon a subi seulement 13 défaites en 39 départs en saison régulière. Le Tricolore a conclu la saison au sommet de la Division Est, s'inclinant une seule fois en séries, en route vers la conquête de la coupe Stanley.

Rogatien Vachon : Froissé l'année précédente par le coloré entraîneur des Leafs, Punch Imlach, qui l'avait comparé à un « gardien de junior B », Vachon a prouvé à sa deuxième saison qu’il avait sa place parmi les grands. Partageant la tâche avec Gump Worsley, Vachon a subi seulement 13 défaites en 39 départs en saison régulière. Le Tricolore a conclu la saison au sommet de la Division Est, s'inclinant une seule fois en séries, en route vers la conquête de la coupe Stanley.

Jacques Plante

Jacques Plante

L’armée Rouge (URSS) vs les Canadiens de Montréal le 31 décembre 1975 : Vladislav Tretiak, pour lequel le Forum était le Kremlin du hockey, est bombardé de 38 tirs, 16 à la troisième période. Il sera la grande étoile du match alors que son rival, Ken Dryden, ne fait face qu’à 13 tirs devant le filet du Canadien.

L’armée Rouge (URSS) vs les Canadiens de Montréal le 31 décembre 1975 : Vladislav Tretiak, pour lequel le Forum était le Kremlin du hockey, est bombardé de 38 tirs, 16 à la troisième période. Il sera la grande étoile du match alors que son rival, Ken Dryden, ne fait face qu’à 13 tirs devant le filet du Canadien.

Maurice Richard et Jean Béliveau, les deux plus grands Canadiens de l'histoire.

Maurice Richard et Jean Béliveau, les deux plus grands Canadiens de l'histoire.

Sprague Cleghorn : Le talent et la ruse ont été les faits d’armes de Sprague Cleghorn, dont le règne de terreur au hockey professionnel a duré 20 ans. Originaire de Montréal, le défenseur de 190 livres faisait partie des joueurs les plus redoutables de son époque, un des premiers joueurs qui figurait à la fois au premier rang des marqueurs de son équipe et des joueurs les plus pénalisés.

Sprague Cleghorn : Le talent et la ruse ont été les faits d’armes de Sprague Cleghorn, dont le règne de terreur au hockey professionnel a duré 20 ans. Originaire de Montréal, le défenseur de 190 livres faisait partie des joueurs les plus redoutables de son époque, un des premiers joueurs qui figurait à la fois au premier rang des marqueurs de son équipe et des joueurs les plus pénalisés.

Jacques Plante, Montreal Canadiens, 1957

Jacques Plante, Montreal Canadiens, 1957

"Figure emblématique du club de hockey Canadien, Maurice Richard a eu un impact qui a débordé les frontières du sport. Pendant 18 saisons mouvementées, Richard à fièrement porté les couleurs de la seule équipe qui n'ait jamais compté pour lui, ne reculant devant personne et rééditant au passage le livre des records de la NHL. Ses résultats de carrière: 978 matchs joués et 956 points accumulés."

"Figure emblématique du club de hockey Canadien, Maurice Richard a eu un impact qui a débordé les frontières du sport. Pendant 18 saisons mouvementées, Richard à fièrement porté les couleurs de la seule équipe qui n'ait jamais compté pour lui, ne reculant devant personne et rééditant au passage le livre des records de la NHL. Ses résultats de carrière: 978 matchs joués et 956 points accumulés."

Everyone has heard the old Don Cherry tale of playing his lone NHL game against the Canadiens in the 1955 playoffs. Few people realize that ...

Everyone has heard the old Don Cherry tale of playing his lone NHL game against the Canadiens in the 1955 playoffs. Few people realize that ...

Pinterest
Rechercher