Explorez Conserve, Magasin et plus encore !

Découvrir des thèmes similaires

La maison Lavallée est une résidence d'inspiration Second Empire construite en 1893 afin de servir de magasin général. Ce bâtiment de Saint-Jean-Port-Joli est conçu par l’architecte Charles Bernier. Trois générations de Lavallée tiennent le magasin général. Il conserve sa vocation commerciale jusqu’en 1987, puis devient une résidence pour personnes âgées. Il abrite maintenant une auberge. Photo : Jean-François Rodrigue 2008 © Ministère de la Culture et des Communications

La maison Lavallée est une résidence d'inspiration Second Empire construite en 1893 afin de servir de magasin général. Ce bâtiment de Saint-Jean-Port-Joli est conçu par l’architecte Charles Bernier. Trois générations de Lavallée tiennent le magasin général. Il conserve sa vocation commerciale jusqu’en 1987, puis devient une résidence pour personnes âgées. Il abrite maintenant une auberge. Photo : Jean-François Rodrigue 2008 © Ministère de la Culture et des Communications

La banque de Montréal est un bâtiment en brique érigé en 1912 pour la Banque Molson. Elle est représentative de la typologie propre aux succursales bancaires construites à cette époque. La Banque Molson est absorbée en 1924 par la Banque de Montréal. L'implantation de cette banque illustre le dynamisme de la municipalité de Drummondville au tournant du XXe siècle. Photo : Jean-François Rodrigue 2007 © Ministère de la Culture et des Communications

La banque de Montréal est un bâtiment en brique érigé en 1912 pour la Banque Molson. Elle est représentative de la typologie propre aux succursales bancaires construites à cette époque. La Banque Molson est absorbée en 1924 par la Banque de Montréal. L'implantation de cette banque illustre le dynamisme de la municipalité de Drummondville au tournant du XXe siècle. Photo : Jean-François Rodrigue 2007 © Ministère de la Culture et des Communications

La maison Joseph-Thibodeau est construite entre 1844 et 1855 à Piedmont pour servir de résidence et de magasin général. Elle est vendue en 1859. Le nouveau propriétaire l’exploite aussi comme magasin général jusqu'à sa vente entre 1888 et 1897. La maison, transformée en pension pour les voyageurs en 1918, témoigne de l'essor de la villégiature dans les Hautes-Laurentides. Photo : Jean-François Rodrigue 2005 © Ministère de la Culture et des Communications

La maison Joseph-Thibodeau est construite entre 1844 et 1855 à Piedmont pour servir de résidence et de magasin général. Elle est vendue en 1859. Le nouveau propriétaire l’exploite aussi comme magasin général jusqu'à sa vente entre 1888 et 1897. La maison, transformée en pension pour les voyageurs en 1918, témoigne de l'essor de la villégiature dans les Hautes-Laurentides. Photo : Jean-François Rodrigue 2005 © Ministère de la Culture et des Communications

Le magasin général Le Brun est un ensemble de trois bâtiments ayant servi de magasins généraux de 1827 à 1974. Il témoigne de l’évolution de l’architecture commerciale aux XIXe et XXe siècles. À partir de 1975, ses nouveaux propriétaires se consacrent à sa restauration et à sa mise en valeur. Il est situé dans la municipalité de Maskinongé. Une partie du bâtiment abrite encore des fonctions commerciales.  Photo : Marie-Claude Côté 2003 © Ministère de la Culture et des Communications

Le magasin général Le Brun est un ensemble de trois bâtiments ayant servi de magasins généraux de 1827 à 1974. Il témoigne de l’évolution de l’architecture commerciale aux XIXe et XXe siècles. À partir de 1975, ses nouveaux propriétaires se consacrent à sa restauration et à sa mise en valeur. Il est situé dans la municipalité de Maskinongé. Une partie du bâtiment abrite encore des fonctions commerciales. Photo : Marie-Claude Côté 2003 © Ministère de la Culture et des Communications

L'édifice Wilder-Pierce est un bâtiment érigé entre 1810 et 1814. Construit initialement pour accueillir un magasin, un bureau de douane y est aménagé dès 1821. À cette époque, il s'agit du seul bureau de douane de toute la région des Cantons de l'Est, et un seul autre est en fonction au Bas-Canada, à Lacolle. Le bâtiment rappelle l’importance et la prospérité de Stanstead au XIXe siècle. Photo : Jean-François Rodrigue 2009 © Ministère de la Culture et des Communications

L'édifice Wilder-Pierce est un bâtiment érigé entre 1810 et 1814. Construit initialement pour accueillir un magasin, un bureau de douane y est aménagé dès 1821. À cette époque, il s'agit du seul bureau de douane de toute la région des Cantons de l'Est, et un seul autre est en fonction au Bas-Canada, à Lacolle. Le bâtiment rappelle l’importance et la prospérité de Stanstead au XIXe siècle. Photo : Jean-François Rodrigue 2009 © Ministère de la Culture et des Communications

L'ancien édifice du marché et de la caserne de pompiers est composé de deux bâtiments construits en 1858 et en 1876 à Saint-Jean-sur-Richelieu. En 1979, le Musée du Haut-Richelieu s’y installe. Sa vocation est notamment « d’interpréter et diffuser à grande échelle l'histoire du Haut-Richelieu afin de favoriser la découverte du milieu ». Pour en savoir plus : www.museeduhaut-richelieu.com Photo : Andréane Beloin 2010 © Ministère de la Culture et des Communications

L'ancien édifice du marché et de la caserne de pompiers est composé de deux bâtiments construits en 1858 et en 1876 à Saint-Jean-sur-Richelieu. En 1979, le Musée du Haut-Richelieu s’y installe. Sa vocation est notamment « d’interpréter et diffuser à grande échelle l'histoire du Haut-Richelieu afin de favoriser la découverte du milieu ». Pour en savoir plus : www.museeduhaut-richelieu.com Photo : Andréane Beloin 2010 © Ministère de la Culture et des Communications

Le magasin général Henri-Louis-Poulin est un établissement commercial et résidentiel construit en 1925. Le magasin général est vendu en 1952 et il est transformé en épicerie. D'autres commerces, y compris des restaurants, s'y succèdent au cours de la seconde moitié du XXe siècle. Le bâtiment constitue l'un des derniers témoins de l'organisation spatiale de l'ancienne trame villageoise de Saint-Camille-de-Lellis. Photo : Julie Casista 2009 © Ministère de la Culture et des Communications

Le magasin général Henri-Louis-Poulin est un établissement commercial et résidentiel construit en 1925. Le magasin général est vendu en 1952 et il est transformé en épicerie. D'autres commerces, y compris des restaurants, s'y succèdent au cours de la seconde moitié du XXe siècle. Le bâtiment constitue l'un des derniers témoins de l'organisation spatiale de l'ancienne trame villageoise de Saint-Camille-de-Lellis. Photo : Julie Casista 2009 © Ministère de la Culture et des Communications

L'ancien magasin général Norbert-Dionne est un établissement commercial et résidentiel construit en 1851. Il ferme ses portes en 1979, après plus de 125 ans d’exploitation par les membres de la famille Dionne. Il est l’un des plus anciens bâtiments subsistant dans la municipalité de Saint-Pacôme et il rappelle l'existence d’anciennes pratiques commerciales.  Photo : Jean-François Rodrigue 2008 © Ministère de la Culture et des Communications

L'ancien magasin général Norbert-Dionne est un établissement commercial et résidentiel construit en 1851. Il ferme ses portes en 1979, après plus de 125 ans d’exploitation par les membres de la famille Dionne. Il est l’un des plus anciens bâtiments subsistant dans la municipalité de Saint-Pacôme et il rappelle l'existence d’anciennes pratiques commerciales. Photo : Jean-François Rodrigue 2008 © Ministère de la Culture et des Communications

La maison Laplante est un bâtiment commercial en brique, de type « boomtown », construit vers 1880 et agrandi en 1912. Changeant de propriétaire à travers les décennies, le bâtiment maintient toutefois sa vocation commerciale jusque dans les années 2000. Il est transformé en centre culturel en 2003. Il s’agit de l’un des plus anciens bâtiments commerciaux subsistant à Weedon. Photo : Jean-François Rodrigue 2008 © Ministère de la Culture et des Communications

La maison Laplante est un bâtiment commercial en brique, de type « boomtown », construit vers 1880 et agrandi en 1912. Changeant de propriétaire à travers les décennies, le bâtiment maintient toutefois sa vocation commerciale jusque dans les années 2000. Il est transformé en centre culturel en 2003. Il s’agit de l’un des plus anciens bâtiments commerciaux subsistant à Weedon. Photo : Jean-François Rodrigue 2008 © Ministère de la Culture et des Communications

La maison Rémi-Hudon est une résidence rurale érigée en 1862 à Hébertville. En plus d'avoir longtemps abrité le magasin général de Rémi Hudon, elle loge au fil des décennies une centrale téléphonique, une école et une boutique de cadeaux et de bonbons. Elle est représentative de la maison québécoise d'inspiration néoclassique, qui domine le paysage rural québécois dans la seconde moitié du XIXe siècle. Photo : Jean-François Rodrigue 2004 © Ministère de la Culture et des Communications

La maison Rémi-Hudon est une résidence rurale érigée en 1862 à Hébertville. En plus d'avoir longtemps abrité le magasin général de Rémi Hudon, elle loge au fil des décennies une centrale téléphonique, une école et une boutique de cadeaux et de bonbons. Elle est représentative de la maison québécoise d'inspiration néoclassique, qui domine le paysage rural québécois dans la seconde moitié du XIXe siècle. Photo : Jean-François Rodrigue 2004 © Ministère de la Culture et des Communications

Pinterest
Rechercher