Explorez Olympe De Gouges, Afficher et plus encore !

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

Charlotte Corday

Charlotte Corday

Jules Aviat (1844-1931) -  1880, The Assassin of Marat by Charlotte Corday. Dépôt du musée des Beaux-arts de Rouen

Jules Aviat (1844-1931) - 1880, The Assassin of Marat by Charlotte Corday. Dépôt du musée des Beaux-arts de Rouen

Après l'accès de l'armée de Versailles à Paris, Les femmes de la commune étaient cruellement persécutées par la loi et l'opinion public. Certains auteur ont accusé les femmes comabattantes d'être victimes des maladies mentales parce que leur nature les interdit de prendre des rôles masculins. Les deux image dépeint la traitment des communardes après leur arrestation

Après l'accès de l'armée de Versailles à Paris, Les femmes de la commune étaient cruellement persécutées par la loi et l'opinion public. Certains auteur ont accusé les femmes comabattantes d'être victimes des maladies mentales parce que leur nature les interdit de prendre des rôles masculins. Les deux image dépeint la traitment des communardes après leur arrestation

Marie-Anne Charlotte de Corday d'Armont (27 July 1768 – 17 July 1793), known to history as Charlotte Corday (French: [kɔʁdɛ]), was a figure of the French Revolution. In 1793, she was executed under the guillotine for the assassination of Jacobin leader Jean-Paul Marat, who was in part responsible, through his role as a politician and journalist, for the more radical course the Revolution had taken.

Marie-Anne Charlotte de Corday d'Armont (27 July 1768 – 17 July 1793), known to history as Charlotte Corday (French: [kɔʁdɛ]), was a figure of the French Revolution. In 1793, she was executed under the guillotine for the assassination of Jacobin leader Jean-Paul Marat, who was in part responsible, through his role as a politician and journalist, for the more radical course the Revolution had taken.

L'image à droite est une illustrations de la costume des femmes militantes dans la Commune (Les Fédérées). L'illustration à gauche dépeint l'image diabolique conçue par la public des « Pétroleuses »: un titre donné aux femmes qui ont supposément incendié les bâtiments de Paris pour défendre la Commune

L'image à droite est une illustrations de la costume des femmes militantes dans la Commune (Les Fédérées). L'illustration à gauche dépeint l'image diabolique conçue par la public des « Pétroleuses »: un titre donné aux femmes qui ont supposément incendié les bâtiments de Paris pour défendre la Commune

Âgée de 25 ans, cette femme de la petite aristocratie normande assassine Jean-Paul Marat, l'un des leaders de la Révolution en juillet 1793

Âgée de 25 ans, cette femme de la petite aristocratie normande assassine Jean-Paul Marat, l'un des leaders de la Révolution en juillet 1793

Theroigne de Mericourt

Theroigne de Mericourt

Bien peu d'historiens se sont intéressés au sort réservé aux lesbiennes durant le IIIe Reich. Rafles, internement, viols, «thérapies» par la prostitution, tel était leur lot sous le régime nazi. Les travaux d'une chercheuse allemande, Claudia Schoppmann...

Bien peu d'historiens se sont intéressés au sort réservé aux lesbiennes durant le IIIe Reich. Rafles, internement, viols, «thérapies» par la prostitution, tel était leur lot sous le régime nazi. Les travaux d'une chercheuse allemande, Claudia Schoppmann...

En 1791, Olympe de Gouges rédige le document « La Déclaration des Droits de la Femmes et des Citoyennes » avec des articles semblables à la Déclaration de 1789. Elle demande la justice des hommes qui jouissaient de l’égalité apportée par la révolution en comportant comme des despotes sur l’autre sexe. Elle insiste sur l’égalité des deux gendres et demande, entre autre, un mariage civil, un lois de divorce et la liberté sexuelle pour les femmes

En 1791, Olympe de Gouges rédige le document « La Déclaration des Droits de la Femmes et des Citoyennes » avec des articles semblables à la Déclaration de 1789. Elle demande la justice des hommes qui jouissaient de l’égalité apportée par la révolution en comportant comme des despotes sur l’autre sexe. Elle insiste sur l’égalité des deux gendres et demande, entre autre, un mariage civil, un lois de divorce et la liberté sexuelle pour les femmes

Pinterest
Rechercher