Explorez Carotte, Glace et plus encore !

Découvrir des thèmes similaires

À Talos Dome dans la période 2005-2006, le carottier avec une carotte de glace toute fraîche

À Talos Dome dans la période 2005-2006, le carottier avec une carotte de glace toute fraîche

À Talos Dome en 2005-2006, Frédéric Parrenin coupe une carotte de glace avant de l'emballer.

En Antarctique, température et teneur en CO2 ont grimpé simultanément

À Talos Dome en 2005-2006, Frédéric Parrenin coupe une carotte de glace avant de l'emballer.

Comprendre les interactions entre le climat mondial et l’Antarctique nécessite de connaître le comportement de son inlandsis. Le British Antarctic Survey et la Nasa viennent de révéler la carte de la topographie sous le glacier la plus précise à ce jour. Sur cette image déduite des données collectées pour Bedmap2, la topographie réelle de l'Antarctique est révélée. Les altitudes ont été multipliées par 17, afin de rendre le relief plus facilement interprétable.

En vidéo : la Nasa révèle la topographie cachée de l'Antarctique

Comprendre les interactions entre le climat mondial et l’Antarctique nécessite de connaître le comportement de son inlandsis. Le British Antarctic Survey et la Nasa viennent de révéler la carte de la topographie sous le glacier la plus précise à ce jour. Sur cette image déduite des données collectées pour Bedmap2, la topographie réelle de l'Antarctique est révélée. Les altitudes ont été multipliées par 17, afin de rendre le relief plus facilement interprétable.

Extraction d'une carotte du carottier

Extraction d'une carotte du carottier

Le glacier Taylor emprisonne une réserve d'eau salée sous 400 mètres de glace, la privant de lumière et d'oxygène... et la protégeant de la visite des chercheurs. Mais des effluents, couleur rouge sang, provenant de cette baignoire isolée, diffusent à l'intérieur de la glace et se déversent sur la banquise recouvrant le lac Bonney.

En Antarctique, une étrange poche de vie isolée du reste du monde

Le glacier Taylor emprisonne une réserve d'eau salée sous 400 mètres de glace, la privant de lumière et d'oxygène... et la protégeant de la visite des chercheurs. Mais des effluents, couleur rouge sang, provenant de cette baignoire isolée, diffusent à l'intérieur de la glace et se déversent sur la banquise recouvrant le lac Bonney.

L'enregistrement climatique sur les dernier 400 000 ans présent dans la carotte de Vostok est actuellement unique, entre autre par la mémoire de l'atmosphère qu'il retrace.

L'enregistrement climatique sur les dernier 400 000 ans présent dans la carotte de Vostok est actuellement unique, entre autre par la mémoire de l'atmosphère qu'il retrace.

Plus de 200 personnes sont mortes en tentant de gravir l'Everest, chute de plusieurs centaines de mètres, suffocation, éboulements de rochers. Le manque d’oxygène dans la «death zone» (la partie de la montagne qui dépasse les 7.900 mètres d’altitude) peut même faire délirer les grimpeurs téméraires, et certains ont déjà enlevé tous leurs vêtements dans le vent glacial ou ont marché jusqu’à tomber dans le vide, rapportait USA Today dans un article de 2006. Ici David Sharp, “Green Boots Cave”

Plus de 200 personnes sont mortes en tentant de gravir l'Everest, chute de plusieurs centaines de mètres, suffocation, éboulements de rochers. Le manque d’oxygène dans la «death zone» (la partie de la montagne qui dépasse les 7.900 mètres d’altitude) peut même faire délirer les grimpeurs téméraires, et certains ont déjà enlevé tous leurs vêtements dans le vent glacial ou ont marché jusqu’à tomber dans le vide, rapportait USA Today dans un article de 2006. Ici David Sharp, “Green Boots Cave”

Un petit réduit pour la toilette et un igloo où est stockée la nourriture, deux tentes dôme, une pour la cuisine et l'autre pour le matériel de communication que l'on peut appeler bureau. Plus les tentes personnelles évidemment. Cela fait tout un petit microcosme. A la fin de la saison, la grande et les petites tentes sont démontées pour être rangées dans des grandes caisses sous la neige. Une fois l’hiver passé, un avion ramènera l’équipe afin de reconstruire la station.

Un petit réduit pour la toilette et un igloo où est stockée la nourriture, deux tentes dôme, une pour la cuisine et l'autre pour le matériel de communication que l'on peut appeler bureau. Plus les tentes personnelles évidemment. Cela fait tout un petit microcosme. A la fin de la saison, la grande et les petites tentes sont démontées pour être rangées dans des grandes caisses sous la neige. Une fois l’hiver passé, un avion ramènera l’équipe afin de reconstruire la station.

Quand Scott arriva au pôle Sud le 17 janvier 1912, il trouva une tente de soie érigée avec un drapeau norvégien ainsi qu’un fanion du Fram d’Amundsen, chef d’œuvre d’une tente dessinée pour l’utilisation d’urgence. Elle pouvait entrer dans la poche de leur anorak et pesait moins de deux kilos. Imaginez dormir sous le ciel de l’Antarctique et sous la fine paroi de votre tente vous protégeant des éléments. Rejoignez-nous pour une expérience inoubliable.

Quand Scott arriva au pôle Sud le 17 janvier 1912, il trouva une tente de soie érigée avec un drapeau norvégien ainsi qu’un fanion du Fram d’Amundsen, chef d’œuvre d’une tente dessinée pour l’utilisation d’urgence. Elle pouvait entrer dans la poche de leur anorak et pesait moins de deux kilos. Imaginez dormir sous le ciel de l’Antarctique et sous la fine paroi de votre tente vous protégeant des éléments. Rejoignez-nous pour une expérience inoubliable.

Halley VI - Les Britanniques ont inauguré la toute nouvelle station de recherche scientifique baptisée Halley VI dans l’Antarctique. En rappel, la précédente station a été démolie car la glace sur laquelle elle était posée menaçait de s’effondrer. Cette nouvelle station devrait durer plus longtemps que les précédentes, car celle-ci a la faculté de glisser sur la glace en toute sécurité en cas de besoin, à l’aide de skis hydrauliques

Halley VI La nouvelle station de recherche dans l’Antarctique

Halley VI - Les Britanniques ont inauguré la toute nouvelle station de recherche scientifique baptisée Halley VI dans l’Antarctique. En rappel, la précédente station a été démolie car la glace sur laquelle elle était posée menaçait de s’effondrer. Cette nouvelle station devrait durer plus longtemps que les précédentes, car celle-ci a la faculté de glisser sur la glace en toute sécurité en cas de besoin, à l’aide de skis hydrauliques

Pinterest
Rechercher