Explorez Affiches, Film D'hitchcock et plus encore !

La chaîne anglaise BBC a effectué un sondage auprès de 62 critiques de films afin de créer un classement des meilleurs films américains de l'histoire. Et le film Casablanca se hisse à la 9ème place de

La chaîne anglaise BBC a effectué un sondage auprès de 62 critiques de films afin de créer un classement des meilleurs films américains de l'histoire. Et le film Casablanca se hisse à la 9ème place de

Manny Balestrero, musicien de jazz, est accusé d'un hold-up. C'est en allant chercher de l'argent à sa banque que les employés le reconnaissent comme l'homme ayant commis le vol quelques semaines plus tôt. Manny, avec l'aide de sa femme, va tout faire pour prouver son innocence.

Manny Balestrero, musicien de jazz, est accusé d'un hold-up. C'est en allant chercher de l'argent à sa banque que les employés le reconnaissent comme l'homme ayant commis le vol quelques semaines plus tôt. Manny, avec l'aide de sa femme, va tout faire pour prouver son innocence.

SPELLBOUND, l-r: Ingrid Bergman, Gregory Peck on poster art, 1945 Affiches sur AllPosters.fr

Spellbound, Ingrid Bergman, Gregory Peck on poster art, 1945

SPELLBOUND, l-r: Ingrid Bergman, Gregory Peck on poster art, 1945 Affiches sur AllPosters.fr

L'Homme tranquille (titre original : The Quiet Man) est un film américain réalisé par John Ford et sorti en 1952, avec John Wayne, Maureen O'Hara, Barry Fitzgerald et Victor McLaglen dans les rôles principaux.  Le film reçut deux Oscars (réalisation et photographie) et fut présenté en concours à la Mostra de Venise (1952). Inspiré d’une nouvelle de Maurice Walsh et scénarisé par Frank S. Nugent, ce film eut du mal à trouver des producteurs qui ne croyaient pas à la rentabilité

L'Homme tranquille (titre original : The Quiet Man) est un film américain réalisé par John Ford et sorti en 1952, avec John Wayne, Maureen O'Hara, Barry Fitzgerald et Victor McLaglen dans les rôles principaux. Le film reçut deux Oscars (réalisation et photographie) et fut présenté en concours à la Mostra de Venise (1952). Inspiré d’une nouvelle de Maurice Walsh et scénarisé par Frank S. Nugent, ce film eut du mal à trouver des producteurs qui ne croyaient pas à la rentabilité

Pinterest
Rechercher