Explorer ces idées et plus encore !

#Edward #Munch

#Edward #Munch

"Night in Saint-Cloud" by Edvard Munch, 1890

"Night in Saint-Cloud" by Edvard Munch, 1890

The Scream, 1893 Edvard munch expressionnisme. Déformer la réalité pour provoquer une émotion chez le spectateur.                                                                                                                                                                                 Plus

The Scream, 1893 Edvard munch expressionnisme. Déformer la réalité pour provoquer une émotion chez le spectateur. Plus

Night in St. Cloud. 1890. by  Edvard Munch.  Oil on canvas. Gorgeous blue light coming through the window

Night in St. Cloud. 1890. by Edvard Munch. Oil on canvas. Gorgeous blue light coming through the window

The Oak Edvard Munch - 1906                                                                                                                                                                                 Plus

The Oak Edvard Munch - 1906 Plus

The Kiss ▓█▓▒░▒▓█▓▒░▒▓█▓▒░▒▓█▓ Gᴀʙʏ﹣Fᴇ́ᴇʀɪᴇ ﹕☞ http://www.alittlemarket.com/boutique/gaby_feerie-132444.html ══════════════════════ ♥ Bɪᴊᴏᴜx ᴀ̀ ᴛʜᴇ̀ᴍᴇs ☞ https://fr.pinterest.com/JeanfbJf/P00-les-bijoux-en-tableau/ ▓█▓▒░▒▓█▓▒░▒▓█▓▒░▒▓█▓

The Kiss ▓█▓▒░▒▓█▓▒░▒▓█▓▒░▒▓█▓ Gᴀʙʏ﹣Fᴇ́ᴇʀɪᴇ ﹕☞ http://www.alittlemarket.com/boutique/gaby_feerie-132444.html ══════════════════════ ♥ Bɪᴊᴏᴜx ᴀ̀ ᴛʜᴇ̀ᴍᴇs ☞ https://fr.pinterest.com/JeanfbJf/P00-les-bijoux-en-tableau/ ▓█▓▒░▒▓█▓▒░▒▓█▓▒░▒▓█▓

Le cri de douleur infinie de la vieille voiture oubliée !                                                                                                                                                                                 Plus

Le cri de douleur infinie de la vieille voiture oubliée ! Plus

Edvard Munch - Le Cri (1893) « Je me promenais sur un sentier avec deux amis — le soleil se couchait — tout d'un coup le ciel devint rouge sang je m'arrêtai, fatigué, et m'appuyai sur une clôture — il y avait du sang et des langues de feu au-dessus du fjord bleu-noir de la ville — mes amis continuèrent, et j'y restai, tremblant d'anxiété — je sentais un cri infini qui se passait à travers l'univers et qui déchirait la nature. » dans son journal le 22 juillet 1892

Les 5 versions de "Le Cri" d'Edvard Munch

Edvard Munch - Le Cri (1893) « Je me promenais sur un sentier avec deux amis — le soleil se couchait — tout d'un coup le ciel devint rouge sang je m'arrêtai, fatigué, et m'appuyai sur une clôture — il y avait du sang et des langues de feu au-dessus du fjord bleu-noir de la ville — mes amis continuèrent, et j'y restai, tremblant d'anxiété — je sentais un cri infini qui se passait à travers l'univers et qui déchirait la nature. » dans son journal le 22 juillet 1892

Clair de lune - (Edvard Munch)

Clair de lune - (Edvard Munch)

nu i - (Edvard Munch)                                                                                                                                                                                 Plus

nu i - (Edvard Munch) Plus

Pinterest
Rechercher