Explorez Plomb, Aigle et plus encore !

Découvrir des thèmes similaires

Chateau-Ecouen- BIBERON. Anse quadruple; décor de médaillons portant l'aigle ou l'H couronné. Saintonge, début du XVII°s. Terre cuite; glaçure au plomb polychrome. Acq.1848. E.CL.1711.

Chateau-Ecouen- BIBERON. Anse quadruple; décor de médaillons portant l'aigle ou l'H couronné. Saintonge, début du XVII°s. Terre cuite; glaçure au plomb polychrome. Acq.1848. E.CL.1711.

Chateau-Ecouen-2-8678.JPG

Chateau-Ecouen-2-8678.JPG

Chateau-Ecouen- Oeuvre sans cartel.

Chateau-Ecouen- Oeuvre sans cartel.

Chateau-Ecouen- AIGUIERE A ANSE DROITE. Motifs de médaillons et végétaux. Saintonge, début du XVII°s. Terre cuite; glaçure plombifère polychrome. Fonds Du Sommerard; E.CL.1156.

Chateau-Ecouen- AIGUIERE A ANSE DROITE. Motifs de médaillons et végétaux. Saintonge, début du XVII°s. Terre cuite; glaçure plombifère polychrome. Fonds Du Sommerard; E.CL.1156.

Chateau-Ecouen- AIGUIERE. Panse ajourée, ornée de figures, mascarons et d'un lion; anse quadrilobée. Saintonge, fin du XVI°-début du XVII°s. Terre cuite, glaçure plombifère verte. Don Roussel 1864. E.CL.7693.- Salle de céramique française: les autre pièces de forme, outre Palissy et celle de St-Porchaire, attestent la vitalité des ateliers traditionnels de poterie vernissée, situés notamment en Saintonge.

Chateau-Ecouen- AIGUIERE. Panse ajourée, ornée de figures, mascarons et d'un lion; anse quadrilobée. Saintonge, fin du XVI°-début du XVII°s. Terre cuite, glaçure plombifère verte. Don Roussel 1864. E.CL.7693.- Salle de céramique française: les autre pièces de forme, outre Palissy et celle de St-Porchaire, attestent la vitalité des ateliers traditionnels de poterie vernissée, situés notamment en Saintonge.

Pot trompeur à l'emblême de François 1er, château d'Ecouen

Pot trompeur à l'emblême de François 1er, château d'Ecouen

Pot trompeur à l'emblême de François 1er, château d'Ecouen: au revers, aigle à 2 têtes couronné, terre cuite, glaçure plombifère. Saintonge, fin du XVI°s. Don SAMNR, 2013. Ec. 1981. Un pot trompeur se présente comme un pichet classique, pansu avec une anse sauf que son col peut être totalement ajouré et qu'en plus, il peut posséder plusieurs goulots ou orifices sur le bourrelet du col.

Pot trompeur à l'emblême de François 1er, château d'Ecouen: au revers, aigle à 2 têtes couronné, terre cuite, glaçure plombifère. Saintonge, fin du XVI°s. Don SAMNR, 2013. Ec. 1981. Un pot trompeur se présente comme un pichet classique, pansu avec une anse sauf que son col peut être totalement ajouré et qu'en plus, il peut posséder plusieurs goulots ou orifices sur le bourrelet du col.

chateau d'ecouen -CORBEILLE SUR PIED, Armes de France; collier de Saint Michel; médaillons et gerfauts; suite de B. PALISSY. Saintonge, avant 1578. Terre cuite; glaçure au plomb polychrome. Dépôt Louvre, 1895. E.CL 13210.

chateau d'ecouen -CORBEILLE SUR PIED, Armes de France; collier de Saint Michel; médaillons et gerfauts; suite de B. PALISSY. Saintonge, avant 1578. Terre cuite; glaçure au plomb polychrome. Dépôt Louvre, 1895. E.CL 13210.

Réunion des Musées Nationaux-Grand Palais EC1917

Réunion des Musées Nationaux-Grand Palais EC1917

Ecouen-Aiguière de St-Porchaire -2) ... fabrication des oeuvres de Saint-Porchaire consiste à appliquer sur la surface un décor fabriqué à l'aide de matrices. La blancheur particulière de la pâte, à forte teneur en kaolin, inscrit cet objet dans les recherches des céramistes européens du 16°s, soucieux d'imiter l'aspect de la porcelaine importée d'Extrême-Orient. En raison de leur fragilité, ces objets, sans doute fabriqués dans le Poitou, étaient considérés comme des pièces d'apparat.

Ecouen-Aiguière de St-Porchaire -2) ... fabrication des oeuvres de Saint-Porchaire consiste à appliquer sur la surface un décor fabriqué à l'aide de matrices. La blancheur particulière de la pâte, à forte teneur en kaolin, inscrit cet objet dans les recherches des céramistes européens du 16°s, soucieux d'imiter l'aspect de la porcelaine importée d'Extrême-Orient. En raison de leur fragilité, ces objets, sans doute fabriqués dans le Poitou, étaient considérés comme des pièces d'apparat.

Pinterest
Rechercher