Aurore Ollivier
D'autres idées de Aurore
Maintenant que le froid est définitivement installé, la plupart des cultures de mon balcon sont au repos: mon attention se redirige donc doucement vers les espèces d’intérieur. À l’approche de la fin d’année, je réalise que ma connaissance des plantes vertes s’est largement enrichie, tout autant que ma collection, depuis l’été 2015 – et encore plusLire la suite…

Maintenant que le froid est définitivement installé, la plupart des cultures de mon balcon sont au repos: mon attention se redirige donc doucement vers les espèces d’intérieur. À l’approche de la fin d’année, je réalise que ma connaissance des plantes vertes s’est largement enrichie, tout autant que ma collection, depuis l’été 2015 – et encore plusLire la suite…

Autrefois la règle, il est aujourd'hui l'exception. Mais en le pratiquant, on se rend compte qu'on éprouve un grand plaisir à observer l'évolution des légumes que l'on a plantés soi-même, même à très petite échelle.

Autrefois la règle, il est aujourd'hui l'exception. Mais en le pratiquant, on se rend compte qu'on éprouve un grand plaisir à observer l'évolution des légumes que l'on a plantés soi-même, même à très petite échelle.

bouturage du schlumbergia. Détachez un rameau long de 10 cm et mettez-le à enraciner soit dans l'eau, soit dans du sable humide. L'astuce pour réussir tient à l'endroit où l'on coupe la tige : cela doit être impérativement entre deux sections de la tige.

bouturage du schlumbergia. Détachez un rameau long de 10 cm et mettez-le à enraciner soit dans l'eau, soit dans du sable humide. L'astuce pour réussir tient à l'endroit où l'on coupe la tige : cela doit être impérativement entre deux sections de la tige.