Olivier Anthore
D'autres idées de Olivier
Les formes les plus méconnues et sous-évaluées de la main d’oeuvre technologique sont celles qui réparent et entretiennent les technologies qui existent déjà, celles qui ont innové il y a longtemps, rappellent les deux historiens. Mais pour mieux prendre en compte cette maintenance, encore faut-il s’y intéresser

Les formes les plus méconnues et sous-évaluées de la main d’oeuvre technologique sont celles qui réparent et entretiennent les technologies qui existent déjà, celles qui ont innové il y a longtemps, rappellent les deux historiens. Mais pour mieux prendre en compte cette maintenance, encore faut-il s’y intéresser

De la taille des Applications sociales en nombre d’utilisateurs. Via l’excellente revue de liens vagabonds d’Eric Scherer.

De la taille des Applications sociales en nombre d’utilisateurs. Via l’excellente revue de liens vagabonds d’Eric Scherer.

Rosangela Ludovico, décembre 2013

Rosangela Ludovico, décembre 2013

“Un dicton dit que “vous ne pouvez pas manger des informations”. Cela peut être vrai, mais la nourriture que nous mangeons aujourd’hui est le fruit de milliers d’années d’informations à la qualité de plus en plus haute sur la connaissance de l’agriculture" Naam

“Un dicton dit que “vous ne pouvez pas manger des informations”. Cela peut être vrai, mais la nourriture que nous mangeons aujourd’hui est le fruit de milliers d’années d’informations à la qualité de plus en plus haute sur la connaissance de l’agriculture" Naam

“Chaque fois qu’il y a eu progrès, des penseurs influents ont nié qu’il était authentique, qu’il était souhaitable ou même que le concept était significatif. Ils auraient dû y réfléchir plus longtemps.” deutsch

“Chaque fois qu’il y a eu progrès, des penseurs influents ont nié qu’il était authentique, qu’il était souhaitable ou même que le concept était significatif. Ils auraient dû y réfléchir plus longtemps.” deutsch

Brand de son côté, affirme que : “Décennie après décennie, des intellectuels en Europe et en Amérique nous expliquent que le monde va en enfer, que le progrès est un mensonge, et que de mauvaises personnes, de mauvaises idées et de mauvaises institutions sont à blâmer pour la dégradation irréversible de tout ce qui est vrai et bon.”

Brand de son côté, affirme que : “Décennie après décennie, des intellectuels en Europe et en Amérique nous expliquent que le monde va en enfer, que le progrès est un mensonge, et que de mauvaises personnes, de mauvaises idées et de mauvaises institutions sont à blâmer pour la dégradation irréversible de tout ce qui est vrai et bon.”

L’écrivain italien avait eu le temps de relire les épreuves de « Pape Satàn Alleppe », un recueil de chroniques, avant sa mort.

L’écrivain italien avait eu le temps de relire les épreuves de « Pape Satàn Alleppe », un recueil de chroniques, avant sa mort.

Pour l’écrivain et psychanalyste, le philosophe allemand a beaucoup emprunté au Livre des Hébreux, sans assumer cette référence.

Pour l’écrivain et psychanalyste, le philosophe allemand a beaucoup emprunté au Livre des Hébreux, sans assumer cette référence.

Professeur émérite de psycho­pathologie clinique à l’université d’Aix-Marseille et psychanalyste, Roland Gori s’est fait connaître pour sa réflexion sur la médicalisation de l’existence (La Santé ­totalitaire, Denoël, 2005) et sa critique des nouvelles formes de contrôle social (L’Empire des coachs, Albin Michel, 2006).

Professeur émérite de psycho­pathologie clinique à l’université d’Aix-Marseille et psychanalyste, Roland Gori s’est fait connaître pour sa réflexion sur la médicalisation de l’existence (La Santé ­totalitaire, Denoël, 2005) et sa critique des nouvelles formes de contrôle social (L’Empire des coachs, Albin Michel, 2006).

En première place du top 10 arrive la “corruption du gouvernement” suivi du cyberterrorisme et de la captation des données personnelles par les entreprises. Le vol de carte bleue clôt le top 10. La première crainte environnementale, le réchauffement climatique, arrive à la 21e place, donc après les reptiles, le contrôle des armes à feu (11e place) ou même l’obamacare (13e place) ! Eh oui, les Américains ont plus peur de la sécurité sociale que du réchauffement climatique.

En première place du top 10 arrive la “corruption du gouvernement” suivi du cyberterrorisme et de la captation des données personnelles par les entreprises. Le vol de carte bleue clôt le top 10. La première crainte environnementale, le réchauffement climatique, arrive à la 21e place, donc après les reptiles, le contrôle des armes à feu (11e place) ou même l’obamacare (13e place) ! Eh oui, les Américains ont plus peur de la sécurité sociale que du réchauffement climatique.