Pinterest • Le catalogue d'idées

Rupture amoureuse – Tristesse d’une femme. Le style, fluide et agréable, m’a permis de lire ce roman d’une traite. Certains passages contiennent des phrases très longues, sans point parfois sur une ou deux pages, les mots épousent les sentiments de la narratrice, prise dans ses doutes et sa tristesse. Rien d’exceptionnel mais une écriture prenante et une belle radiographie d’une séparation, tout comme un beau portrait de femme.

3

Épinglé à partir de

editions-jclattes.fr

Roman historique – Secrets de famille. Les chapitres alternent entre le NY des années 70 et l’Europe de la fin de la seconde GM. Une histoire d’amour mise en péril par le poids du passé. Une plongée dans la grande Histoire, celle de la seconde Guerre mondiale. Quatre new-yorkais attachants, qu’on ne peut plus lâcher ! J’ai voulu moi aussi connaître le lien entre Rebecca et Werner, je me suis totalement laissée emporter par l’intrigue, le style fluide et agréable, un super moment de lecture…

2

Épinglé à partir de

grasset.fr

ONG – Bosnie (1995) – Huis-clos – Thriller psychologique. Un convoi de deux camions. Maud, 21 ans, volontaire humanitaire, aussi déterminée que naïve. Elle est partie de Lyon avec 4 coéquipiers dont les motivations sont diverses, mais elle ne le sait pas encore. Un thriller qui pose une question : que poursuit-on quand on veut aider les autres ? A quoi rime d'apporter médicaments quand on se retrouve face à l'horreur ? Peut-on rester neutre ? Du suspense, des personnages attachants…

2

Épinglé à partir de

gallimard.fr

Premier roman. Iran (1970) – Exil – Paris (années 2000) – Identité – Homosexualité. C’est la description d’un pays, avec ses beautés (le caractère social des gens) et ses tabous (la peine de mort pour homosexualité). C’est la question de la transmission, de la descendance, et de l’identité. C’est l’exil, la difficulté de changer de pays. C’est aussi une déclaration d’amour, à ce père distant, à cette mère aimante, à ses sœurs. Une écriture envoutante, magique !

1

Épinglé à partir de

lianalevi.fr

Burundi (Fin XXe siècle) – Génocide Rwandais (avril 1994) – Tutsis et Hutus – Enfance volée. L’auteur évoque les tourments d’un enfant pris dans une Histoire qui le fait grandir plus vite que prévu. Avant d’être une tragédie, ce roman est un livre magnifique sur la fin des illusions de l’enfance. Les mots sont ceux de Gabriel, le style est fluide et agréable. J’ai aimé sa façon de nous raconter le passé, de le revivre pour nous. Un roman chargé d’émotions, un coup de coeur.

1

Épinglé à partir de

grasset.fr

Bords de Loire (France) – Eté caniculaire – Classes sociales. Pierre va-t-il parvenir à ses fins, convaincre les Pettigrew et épouser Isabelle ? Cette semaine caniculaire près d’Angers est un petit plaisir pour nous, lecteurs. Plusieurs situations cocasses nous font sourire, un choc des cultures plein de fraîcheur. Ce ne sera pas le roman de la rentrée, mais le tout est très agréable et largement accessible à tous.

1

Épinglé à partir de

editions-jclattes.fr

Moïse, 15 ans, a tué Bruce, chef du ghetto de Mayotte. Un no man's land, sorte de "Ghaza" où des ados abandonnés par leurs parents (immigrés des Comores) font la loi. Pour échapper aux représailles, Moïse n'a d'autre choix que la mort. Lui qui a pourtant grandi dans l'amour auprès de Marie, décédée trop tôt. Sujet difficile, texte fort, prose envoutante. Un terrifiant coup de cœur.

1

Épinglé à partir de

gallimard.fr

La thématique est difficile, certes, mais c’est un roman fort intéressant, passionnant. Une littérature rédemptrice, qui suit avec respect chaque instant de la vie de Laëtitia. La jeune fille recouvre son intégrité, et le fait divers, dans un tel ouvrage, ses lettres de noblesse. Profond, humain, intelligent. Un combat pour l'égalité et la lutte contre les violences faites aux femmes.

1

Épinglé à partir de

seuil.com

A la manière d'une enquête, le roman tente de répondre à la question : "Comment Louise, nourrice idéale, a-t-elle pu tuer Adam et sa sœur Mila ?" Sans pathos, l'auteure dévoile peu à peu une femme tourmentée, pleine de tics, qui en crève d'être aimée. C'est terrifiant, sans temps mort. Le style, parfait, nous tient en haleine jusqu'au bout. Un Goncourt parfaitement mérité !

Épinglé à partir de

gallimard.fr

Années 80 – Japon – Corée du Nord – Roman historique – Magouilles politiques. Des enlèvements de Japonais(e)s pour former des Coréens du Nord à être les meilleurs espions possibles. L’histoire de ces jeunes Japonaises enlevées à leur famille, la rencontre entre tous ces différents personnages et le choc des cultures, la vision qui nous est donnée de la Corée, régime impénétrable et ultra autoritaire. On découvre un fait historique peu connu, très bien traité, sans pathos. A ne pas manquer !

Épinglé à partir de

seuil.com