D'autres idées de Monot
Attente, sculpture en bois flotté et métal driftwood art, on…

Attente, sculpture en bois flotté et métal driftwood art, on…

Regardez cette photo Instagram de @nadbois • 37 mentions J’aime                                                                                                                                                                                 Más

Regardez cette photo Instagram de @nadbois • 37 mentions J’aime Más

anne fallis elliot

anne fallis elliot

Tree bookshelf! Yes please! /DEPENDING ON YOUR DECOR AND WHAT ROOM, I'M THINKIN THIS IS KINDA COOL!

Tree bookshelf! Yes please! /DEPENDING ON YOUR DECOR AND WHAT ROOM, I'M THINKIN THIS IS KINDA COOL!

poisson céramique sur planche de bois tons bleus : Art céramique par porcelanne

poisson céramique sur planche de bois tons bleus : Art céramique par porcelanne

Pilar Rojas ceramic bowl with spoon

Pilar Rojas ceramic bowl with spoon

anne morrison ceramics

anne morrison ceramics

Deco

Deco

Nuages d'été, cavalcade de bêtes qui se dissolvent, vagues d'écume. Soleil les éclaire, les pousse le vent, minces un moment, puis denses de blanc. Les croire sans forme ? Les voir sans dessin ? Fuyants, légers, sans profondeur, nuages ordinaires, pensée qui se pense. Wang Yeou-Tch’eng (954-1001) traduit par Claude Roy

Nuages d'été, cavalcade de bêtes qui se dissolvent, vagues d'écume. Soleil les éclaire, les pousse le vent, minces un moment, puis denses de blanc. Les croire sans forme ? Les voir sans dessin ? Fuyants, légers, sans profondeur, nuages ordinaires, pensée qui se pense. Wang Yeou-Tch’eng (954-1001) traduit par Claude Roy

Nuages d'été, cavalcade de bêtes qui se dissolvent, vagues d'écume. Soleil les éclaire, les pousse le vent, minces un moment, puis denses de blanc. Les croire sans forme ? Les voir sans dessin ? Fuyants, légers, sans profondeur, nuages ordinaires, pensée qui se pense. Wang Yeou-Tch’eng (954-1001) traduit par Claude Roy

Nuages d'été, cavalcade de bêtes qui se dissolvent, vagues d'écume. Soleil les éclaire, les pousse le vent, minces un moment, puis denses de blanc. Les croire sans forme ? Les voir sans dessin ? Fuyants, légers, sans profondeur, nuages ordinaires, pensée qui se pense. Wang Yeou-Tch’eng (954-1001) traduit par Claude Roy