Chef d'oeuvre absolu : le livre qui m'a redonné le goût de lire : Les Bienveillantes - Jonathan Littell

Chef d'oeuvre absolu : le livre qui m'a redonné le goût de lire : Les Bienveillantes - Jonathan Littell

Dans la Barcelone de l'après-guerre, par un matin brumeux de 1945, un homme emmène son fils, Daniel Sempere dans un lieu mystérieux du quartier gothique : le Cimetière des Livres Oubliés. Le père, modeste boutiquier de livres d'occasion, le convie à un rituel qui se transmet de génération en génération : "adopter" un livre parmi des centaines de milliers. Là, il rencontre le livre qui va changer le cours de sa vie et l'entraîner dans un labyrinthe d'aventures et de secrets : L'Ombre du vent.

Dans la Barcelone de l'après-guerre, par un matin brumeux de 1945, un homme emmène son fils, Daniel Sempere dans un lieu mystérieux du quartier gothique : le Cimetière des Livres Oubliés. Le père, modeste boutiquier de livres d'occasion, le convie à un rituel qui se transmet de génération en génération : "adopter" un livre parmi des centaines de milliers. Là, il rencontre le livre qui va changer le cours de sa vie et l'entraîner dans un labyrinthe d'aventures et de secrets : L'Ombre du vent.

Le grand Meaulnes, d'Alain Fournier - livre de poche. Dans la liste de lectures conseillées par le lycée.

Le grand Meaulnes, d'Alain Fournier - livre de poche. Dans la liste de lectures conseillées par le lycée.

Critiques, citations, extraits de Mal de pierres de Milena Agus. Je viens de tourner cent vingt pages d'un délicieux récit cousu dans l...

La trilogie berlinoise : Lété de cristal ; La pâle figure ; Un requiem allemand - Philip Kerr

La trilogie berlinoise : Lété de cristal ; La pâle figure ; Un requiem allemand - Philip Kerr

Trilogie new-yorkaise : Cité de verre - Revenants - La Chambre dérobée, Paul…

Trilogie new-yorkaise : Cité de verre - Revenants - La Chambre dérobée, Paul…

Caligula, pièce en quatre actes, 1945 - " Ce monde, tel qu'il est fait, n'est pas supportable. J'ai donc besoin de la lune, ou du bonheur, ou de l'immortalité, de quelque chose qui soit dément peut-être, mais qui ne soit pas de ce monde."

Caligula, pièce en quatre actes, 1945 - " Ce monde, tel qu'il est fait, n'est pas supportable. J'ai donc besoin de la lune, ou du bonheur, ou de l'immortalité, de quelque chose qui soit dément peut-être, mais qui ne soit pas de ce monde."

Encore un superbe polar !! sur les traces d'un tueur en série mais aussi dans…

Encore un superbe polar !! sur les traces d'un tueur en série mais aussi dans…

Pinterest
Rechercher