Pinterest • Le catalogue d'idées

Www.le Figaro

Johnny-Depp-le-Chapelier-Fou-Alice-in-Wonderland

331
60
à partir de Madame Figaro

Défilé Iris Van Herpen Printemps-été 2016 Prêt-à-porter

Défilé Iris Van Herpen Printemps-été 2016 Prêt-à-porter | Le Figaro Madame

272
46
à partir de Madame Figaro

Croquettes aux chocolats par Philippe Conticini

Croquettes aux chocolats par Philippe Conticini - une recette Pâques - Cuisine | Le Figaro Madame

257
38
à partir de Madame Figaro

Sézane ouvre la première boutique "mode connectée"

Sézane ouvre la première boutique "mode connectée" | Le Figaro Madame

112
8
1
à partir de Le Figaro

Paris avant et après Haussmann

La rue Soufflot en 1877 et aujourd’hui. La perspective n’existait pas au début du XIXe siècle et la rue portant le nom de l’architecte du Panthéon s’achevait en cul-de-sac au niveau de la rue Saint-Jacques. Son allongement vers Saint-Michel commença sous le second Empire.

24
2
à partir de Madame Figaro

Défilé Isabel Marant Printemps-été 2016 Prêt-à-porter

Défilé Isabel Marant Printemps-été 2016 Prêt-à-porter | Bohemian chic, boho, tribal, accessories

916
186
1
à partir de Le Figaro

Paris avant et après Haussmann

L’élargissement de la rue Réaumur. Parallèle aux Grands Boulevards, cette artère est aujourd’hui l’un des grands axes de circulation parisiens entre l’Opéra et la rue du Temple. Avant d’être élargie sous le règne du baron, elle traversait l’un des endroits les plus sinistres de la capitale, la fameuse cour des Miracles (à gauche).

26
5
à partir de Le Figaro

Le kokedama, sphère magique de la décoration végétale

Au centre, kokedama réalisé à partir d'un ficus gingseng ( Ficus microcarpa). Jérémi Seguda, qui les a réalisés, est aussi l'auteur des supports en céramique.

136
26

Quelques images d’un livre magnifique datant de 1919 : Les Mots en liberté futuristes.

122
8
à partir de Le Figaro

Paris avant et après Haussmann

La rue Censier, avant et après. Cul-de-sac à l’origine, elle s’appelait la rue Sans-Chief (d’où, Sancié). Le quartier Saint-Marcel (aujourd’hui les Gobelins) était un lieu mal famé. La présence de la Bièvre favorisait les industries du cuir qui empuantissaient l’air. Balzac y cachait, dans la pension Vauquer, le forçat Vautrin, et le père Goriot y finit ses jours, après avoir donné sa fortune à ses filles.

17
1