Pinterest • Le catalogue d'idées

Le sixième sommeil, Bernard Werber ~ Le Bouquinovore

41
3

LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX!

11
à partir de Santé Nutrition

Vous vous êtes déjà réveillé paralysé, incapable de bouger de parler? Voilà ce qui vous est arrivé

On parle de Paralysie de sommeil quand on se réveille en pleine nuit incapable de bouger avec une sensation d’étouffement parfois accompagnées d’hallucinations visuelles ou auditives terrifiantes. Cette paralysie très angoissante est due à l’irruption de l’éveil dans le sommeil paradoxal. L’atonie musculaire caractéristique du sommeil paradoxal se poursuit bien que le sujet soit  parfaitement …

regardons les à-côtés en face ! y'a un peu de sommeil paradoxal, je vous le mets quand même? il parait que les histoires à dormir debout ont souvent des noms à coucher dehors !

1
à partir de wikiHow

rêver

La plupart des gens rêvent. À moins que vous soyez un cas unique, vous allez rêver lorsque vous entrez en sommeil paradoxal. Le vrai truc n'est pas d'apprendre à rêver, mais d'apprendre à se souvenir de ses rêves une fois réveillé. Il exist...

PHASE 1 : ASSOUPISSEMENT. PHASE 2 : SOMMEIL LEGER. PHASE 3 : SOMMEIL LENT. PHASE 4 : SOMMEIL TRES PROFOND. PHASE 5 : SOMMEIL PARADOXAL. PHASE 6 : LE SIXIEME SOMMEIL - CELUI DE TOUS LES POSSIBLES

à partir de France Culture

L'INTERPRÉTATION DES RÊVES A-T-ELLE UN SENS ?

Le rêve est instinct, désir, refoulement ou accepation. Quelle sexualité se manifeste pendant cette phase de sommeil paradoxal ? L'ethnopsychiatre Tobie Nathan nous brosse une histoire de l’interprétation des rêves, des Grecs aux Arabes en passant par les Indiens d’Amérique du Sud.

1
à partir de La Capitale

Le sommeil avant minuit est plus reposant

FAUX! Ce serait même une légende urbaine! Le sommeil se compose de différents cycles: léger, profond, paradoxal. Le sommeil profond en début de nuit est le plus réparateur, peu importe l’heure du coucher.

2

Si les besoins en sommeil varient d’un individu à l’autre, tout le monde peut constater que l’on se sent mieux physiquement, intellectuellement et émotionnellement quand on a « assez » dormi. Certains affirment même qu’il serait possible d’apprendre une langue en dormant, ce qui semble pour le moins… paradoxal ! Concrètement, quel rôle joue le sommeil dans les processus d’apprentissage linguistique ? Quelles sont les dernières découvertes des neurosciences à ce sujet ?