Le duplex parisien de Pierre Bergé Le grand salon, détail. Au mur, sur une toile peinte en trompe l’œil de damas, une collection d’émaux Renaissance. Sur une des portes, peintes en ivoire et or patiné, est accrochée un nu masculin de Théodore Géricault. Le canapé est recouvert de velours de soie imprimé et repeint à la main.

Le duplex parisien de Pierre Bergé

Le duplex parisien de Pierre Bergé Le grand salon, détail. Au mur, sur une toile peinte en trompe l’œil de damas, une collection d’émaux Renaissance. Sur une des portes, peintes en ivoire et or patiné, est accrochée un nu masculin de Théodore Géricault. Le canapé est recouvert de velours de soie imprimé et repeint à la main.

En seulement trois livres, l'auteure belge Geneviève Damas a construit une oeuvre profondément humaine et accessible. De passage à Montréal après être allée au Salon du livre de Québec avec sa petite dernière de 14 mois, cette mère de quatre enfants, qui est aussi dramaturge, comédienne et metteure en scène, nous a parlé de son rôle d'écrivain dans le monde et de son nouveau et très beau roman, Histoire d'un bonheur.

En seulement trois livres, l'auteure belge Geneviève Damas a construit une oeuvre profondément humaine et accessible. De passage à Montréal après être allée au Salon du livre de Québec avec sa petite dernière de 14 mois, cette mère de quatre enfants, qui est aussi dramaturge, comédienne et metteure en scène, nous a parlé de son rôle d'écrivain dans le monde et de son nouveau et très beau roman, Histoire d'un bonheur.

Pierre Bergé's apartment by Studio Peregalli

Le duplex parisien de Pierre Bergé

couteau pliant Arbalète damas et loupe d'amboine par G.David. ce couteau a reçu le prix du public au salon Coutellia 2015.

couteau pliant Arbalète damas et loupe d'amboine par G.David. ce couteau a reçu le prix du public au salon Coutellia 2015.

Le duplex parisien de Pierre Bergé Le grand salon, détail. Au mur, sur une toile peinte en trompe l’œil de damas, une collection d’émaux Renaissance. Sur une des portes, peintes en ivoire et or patiné, est accrochée un nu masculin de Théodore Géricault. Le canapé est recouvert de velours de soie imprimé et repeint à la main.

Le duplex parisien de Pierre Bergé

Le duplex parisien de Pierre Bergé Le grand salon, détail. Au mur, sur une toile peinte en trompe l’œil de damas, une collection d’émaux Renaissance. Sur une des portes, peintes en ivoire et or patiné, est accrochée un nu masculin de Théodore Géricault. Le canapé est recouvert de velours de soie imprimé et repeint à la main.

Commandez un échantillon - damas tradition, parfait pour salon, salles a manger classiques, lavable

Papier peint Drexel

Commandez un échantillon - damas tradition, parfait pour salon, salles a manger classiques, lavable

Le duplex parisien de Pierre Bergé Le grand salon. Aux murs, sur des damas peints en trompe l’œil sur toile pour évoquer une soierie fanée, est accrochée une peinture d’Antoine-Jean Gros, XIXe siècle. De part et d’autre du canapé central, Louis XVI comme les fauteuils, une paire de tables en ivoire. Au premier plan un tabouret portugais en argent, sur un tapis Ushak, fin XVIIe siècle, l’ensemble dominé par un lustre en cristal suédois du XIXe.

Le duplex parisien de Pierre Bergé

Le duplex parisien de Pierre Bergé Le grand salon. Aux murs, sur des damas peints en trompe l’œil sur toile pour évoquer une soierie fanée, est accrochée une peinture d’Antoine-Jean Gros, XIXe siècle. De part et d’autre du canapé central, Louis XVI comme les fauteuils, une paire de tables en ivoire. Au premier plan un tabouret portugais en argent, sur un tapis Ushak, fin XVIIe siècle, l’ensemble dominé par un lustre en cristal suédois du XIXe.

A découvrir au 5ème Salon de Photographie "La Nature sous toutes ses formes" sur www.myrankart.com  Nigelle De Damas by Vivien Laplane

A découvrir au 5ème Salon de Photographie "La Nature sous toutes ses formes" sur www.myrankart.com Nigelle De Damas by Vivien Laplane

Le duplex parisien de Pierre Bergé Le grand salon. Aux murs, sur des damas peints en trompe l’œil sur toile pour évoquer une soierie fanée, est accrochée une peinture d’Antoine-Jean Gros, XIXe siècle. De part et d’autre du canapé central, Louis XVI comme les fauteuils, une paire de tables en ivoire. Au premier plan un tabouret portugais en argent, sur un tapis Ushak, fin XVIIe siècle, l’ensemble dominé par un lustre en cristal suédois du XIXe. © Philippe Garcia

Le duplex parisien de Pierre Bergé

Le duplex parisien de Pierre Bergé Le grand salon. Aux murs, sur des damas peints en trompe l’œil sur toile pour évoquer une soierie fanée, est accrochée une peinture d’Antoine-Jean Gros, XIXe siècle. De part et d’autre du canapé central, Louis XVI comme les fauteuils, une paire de tables en ivoire. Au premier plan un tabouret portugais en argent, sur un tapis Ushak, fin XVIIe siècle, l’ensemble dominé par un lustre en cristal suédois du XIXe. © Philippe Garcia

Fauteuil gondole livré en 1811 par le tapissier Darrac pour le salon de la maison du Bailli au hameau du Petit Trianon, par François-Honoré-Georges Jacob.  Placage d'amarante, en partie doré, cuivre doré (accotoirs), damas blanc, galon cerise et blanc (tissage moderne) restaurés en 1992 (tissus retissés par la maison Prelle).

Fauteuil gondole livré en 1811 par le tapissier Darrac pour le salon de la maison du Bailli au hameau du Petit Trianon, par François-Honoré-Georges Jacob. Placage d'amarante, en partie doré, cuivre doré (accotoirs), damas blanc, galon cerise et blanc (tissage moderne) restaurés en 1992 (tissus retissés par la maison Prelle).

Pinterest
Rechercher