Pinterest • Le catalogue d'idées

L’Association Kokopelli se consacre, depuis 1999, à la protection de la biodiversité alimentaire, à la production de semences issues de l'agro-écologie et au soutien des communautés paysannes les plus pauvres.

109
12

Un anti limace facile à faire pour préserver votre jardin

202
16
1

Crème hydratante visage bonne mine adaptable à chaque type de peau

172
52

A House for Insects by Neudorff: Many insects are indispensable partners for organic gardeneing and are threatened by the massive use of pesticides and insecticides. This 'House' is specifically designed for nesting and hibernating insects and encourages crop pollination in the garden where it is installed. #Organic_Gardening #Insect_House

584
119

Il ne suffit pas de manger bio pour changer le monde: conversations avec Pierre Rabhi, http://www.amazon.fr/dp/B008FOG5M0/ref=cm_sw_r_pi_awdl_-btZtb0R5Y11A

14
1
à partir de Blog Jardin Alsagarden - le magazine des jardiniers curieux

Bien récolter ses graines au jardin et au potager

Quelle joie de pouvoir récolter les graines de nos plantes et légumes préférés pour les multiplier. Facile et économique, produire ses propres semences, c’est aussi retrouver un peu d’autonomie et préserver la biodiversité. Chaque années, nos plantes, produisent des semences souvent en quantité importante qu’il est pratique de récupérer afin de les semer la saison ...

29
3
à partir de Foursquare

Caussols

Des huiles entièrement naturelles obtenues par macérations de fleurs dans des huiles végétales 100% biologiques. Une simple filtration à froid pour préserver leurs vertus et pour garantir une richesse en vitamines et en acides gras essentiels. Sans additif et huile minérale dérivée de la pétrochimie.Sans additif et huile minérale dérivée de la pétrochimie.

Planter des bambous dans un grand bac - YouTube

18
1

Les 8 propositions de Pierre Rabhi pour que le monde tourne rond

28
7

868.96 NER - « Avec le Chant général, j'ai travaillé sur le terrain de la chronique et du mémorial, un terrain qui, les premiers temps, me parut rocailleux et inhospitalier. Mais soudain je découvris [...] qu'il n'y avait pas de matériel antipoétique lorsqu'il s'agissait de nos réalités.[...] Il ne s'agit pas seulement de préserver notre culture, mais de la livrer à toutes nos forces, de la nourrir et de lui permettre de fleurir. » Pablo Neruda.