Commentaire sur le Banquet de Platon, De l'amour / Commentarium in convivium platonis, De Amore

Commentaire sur le Banquet de Platon, De l'amour / Commentarium in convivium platonis, De Amore

#philosophie : Le Banquet. Phèdre. Apologie de Socrate de Platon.  Flammarion/Le monde de la philosophie, 01/2008. XX pp. + 524 pp. reliées.  Présentation de Roger-Pol Droit. Traductions, notes et bibliographies par Luc Brisson.

Détails sur Le Banquet. Phèdre. Apologie de Socrate de Platon

#philosophie : Le Banquet. Phèdre. Apologie de Socrate de Platon. Flammarion/Le monde de la philosophie, 01/2008. XX pp. + 524 pp. reliées. Présentation de Roger-Pol Droit. Traductions, notes et bibliographies par Luc Brisson.

« Le Banquet de Platon » Joann Sfar (à Lire)

Le Banquet de Platon

« Le Banquet de Platon » Joann Sfar (à Lire)

Le banquet, Platon : "Le Banquet est parmi les dialogues de Platon, le plus séduisant, le plus fascinant et aussi le plus déroutant" [source : prologue].

Le banquet

Le banquet, Platon : "Le Banquet est parmi les dialogues de Platon, le plus séduisant, le plus fascinant et aussi le plus déroutant" [source : prologue].

Dans une logique de poursuite de découvertes philosophiques, « Le Banquet » de Platon se présentait à moi comme une introduction plaisante vers l'oeuvre de ce grand maître. Pourquoi plaisante

Dans une logique de poursuite de découvertes philosophiques, « Le Banquet » de Platon se présentait à moi comme une introduction plaisante vers l'oeuvre de ce grand maître. Pourquoi plaisante

Après avoir écrit le Banquet, Platon eut une indigestion.

Après avoir écrit le Banquet, Platon eut une indigestion.

La Naissance de Vénus (Bouguereau). La double origine d’Aphrodite inspira à Socrate (à travers la plume de Platon, dans le Banquet) l’idée qu’il y eût deux Aphrodite, l’Aphrodite Ouranienne, fille du ciel et déesse de l’amour pur, et l’Aphrodite Pandemos, déesse du peuple, celle qui inspire le désir.

La Naissance de Vénus (Bouguereau). La double origine d’Aphrodite inspira à Socrate (à travers la plume de Platon, dans le Banquet) l’idée qu’il y eût deux Aphrodite, l’Aphrodite Ouranienne, fille du ciel et déesse de l’amour pur, et l’Aphrodite Pandemos, déesse du peuple, celle qui inspire le désir.

Pinterest
Rechercher