Pinterest • Le catalogue d'images

La République De Platon

Un peu de tout au fil des jours : Photo

8
3

détail de L'École d'Athènes, par Raphaël

2
1
à partir de France Culture

La République de Platon 1/5

La République de Platon 1/5 - Création Radiophonique - France Culture

La République de Platon (Essais) eBook: Alain Badiou: Amazon.fr: Boutique Kindle

Plato and Saint Paul. Who is the katechon? Le mystère katéchontique et la constitution du corps politique. Enquête sur les rapports entre la République, la seconde aux Thessaloniciens 2,1-12 et la première aux Corinthiens 12-13. | La différence entre le christianisme et le platonisme consiste essentiellement en deux éléments. Le premier élément tient au changement de régime de discours : Platon est philosophe, Paul est apôtre. Cela n’empêche pas le premier de parler de dieu, ni le…

La République: Platon

3
à partir de Scoop.it

«La République de Platon» à la conquête du Festival d’Avignon

Cette année, le Festival d’Avignon exige la justice dans la République. C’est l’une des surprises de cette 69e édition qui risque de devenir un véritable phénomène. Au centre-ville, tous les jours à midi, une assemblée populaire se réunit en plein air autour de questions philosophiques posées il y a 2500 ans. La République de Platon, réécrite par le philosophe Alain Badiou et interprétée par des étudiants-comédiens, des lycéens et d’amateurs est programmée du début à la fin du Festival le 24 juillet.« C’est quoi la justice ? » De tous âges, en t-shirt, chemise ou chapeau de paille, avec des tongs aux pieds ou un livre de Platon sous le bras, ils viennent sous les platanes du jardin Ceccano pour débattre les fondamentaux de la République. Car le sujet central qui surgit sans cesse dans les réflexions philosophiques de Platon, mais aussi chez les spectateurs, c’est tout ce qui tourne autour de la justice et le fait d’être ensemble. « Moi, j’ai mordu à l’hameçon »« Cela fait réfléchir, remarque Anne-Marie, une spectatrice qui vient tous les jours de Villeneuve-Lez-Avignon. C’est comme un rendez-vous. Il y a quelque chose d’apaisant. Ça fait trente ans que je viens au festival et là, pour la première fois, je trouve que c’est une autre manière de vivre Avignon, de retrouver les visages des gens. C’est un peu l’esprit Vilar. Moi, j’ai mordu à l’hameçon. Et d’un jour à l’autre, j’ai envie de voir la suite », raconte-t-elle en rigolant. Pour Marion, une jeune parisienne et également fidèle depuis la première séance, c’est « intelligent, drôle, beaucoup plus accessible que ce que je pensais... Et j’aime bien cette idée de suite. Cela donne envie de revenir chaque fois. »Sur une simple scène ou immergés dans le public alentour, ce sont des comédiens amateurs guidés par des professionnels qui interprètent ici la philosophie d’une façon populaire, tout en restant dans une note philosophique. Toucher le plus grand nombre avec les idées de Platon ou Socrate, voilà l’enjeu de cette République de Platon donnée en spectacle.(...) | Cultures & Médias