Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé (Lamartine, L'isolement)

Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé (Lamartine, L'isolement)

eL úLtiMo RomÁnTiCo: "L'isolement": Un poème par Alphonse de Lamartine

eL úLtiMo RomÁnTiCo: "L'isolement": Un poème par Alphonse de Lamartine

L'isolement - Poème de LAMARTINE - YouTube

L'isolement - Poème de LAMARTINE - YouTube

Prélude - Alphonse de Lamartine: L'isolement

Prélude - Alphonse de Lamartine: L'isolement

LAMARTINE, Alphonse de - L'Isolement.

LAMARTINE, Alphonse de - L'Isolement.

L'isolement, Lamartine

L'isolement, Lamartine

"Simultaneous Contrast: Our sensation is the most intense where two extremes are juxtaposed."  The Sabbath is a dramatic contrast to work.

"Simultaneous Contrast: Our sensation is the most intense where two extremes are juxtaposed." The Sabbath is a dramatic contrast to work.

(7) In the Boat (1888) - Konstantin Alekseyevich Korovin (1861-1939) - L'isolement - Lamartine -       Que me font ces vallons, ces palais, ces chaumières,     Vains objets dont pour moi le charme est envolé ?     Fleuves, rochers, forêts, solitudes si chères,     Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé ! (...)

(7) In the Boat (1888) - Konstantin Alekseyevich Korovin (1861-1939) - L'isolement - Lamartine - Que me font ces vallons, ces palais, ces chaumières, Vains objets dont pour moi le charme est envolé ? Fleuves, rochers, forêts, solitudes si chères, Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé ! (...)

(2) Daniel Maclise (1806-1870) - L'isolement Lamartine -      Ici gronde le fleuve aux vagues écumantes ;     Il serpente, et s'enfonce en un lointain obscur ;     Là le lac immobile étend ses eaux dormantes     Où l'étoile du soir se lève dans l'azur (...)

(2) Daniel Maclise (1806-1870) - L'isolement Lamartine - Ici gronde le fleuve aux vagues écumantes ; Il serpente, et s'enfonce en un lointain obscur ; Là le lac immobile étend ses eaux dormantes Où l'étoile du soir se lève dans l'azur (...)

(11) Christopher Nevinson - The Towpath - 1912 - L'isolement - Lamartine -      Mais peut-être au-delà des bornes de sa sphère,     Lieux où le vrai soleil éclaire d'autres cieux,     Si je pouvais laisser ma dépouille à la terre,     Ce que j'ai tant rêvé paraîtrait à mes yeux ! (...)

(11) Christopher Nevinson - The Towpath - 1912 - L'isolement - Lamartine - Mais peut-être au-delà des bornes de sa sphère, Lieux où le vrai soleil éclaire d'autres cieux, Si je pouvais laisser ma dépouille à la terre, Ce que j'ai tant rêvé paraîtrait à mes yeux ! (...)

(9) The other side by dean cornwell - 1918 - L'isolement - Lamartine - Que le tour du soleil ou commence ou s'achève, D'un œil indifférent je le suis dans son cours ; En un ciel sombre ou pur qu'il se couche ou se lève, Qu'importe le soleil ? je n'attends rien des jours. (...)

(9) The other side by dean cornwell - 1918 - L'isolement - Lamartine - Que le tour du soleil ou commence ou s'achève, D'un œil indifférent je le suis dans son cours ; En un ciel sombre ou pur qu'il se couche ou se lève, Qu'importe le soleil ? je n'attends rien des jours. (...)

(3) Carl Zewy (1855 - 1929) - The elopement -  L'isolement - Lamartine     Au sommet de ces monts couronnés de bois sombres,     Le crépuscule encor jette un dernier rayon ;     Et le char vaporeux de la reine des ombres     Monte, et blanchit déjà les bords de l'horizon(...)

(3) Carl Zewy (1855 - 1929) - The elopement - L'isolement - Lamartine Au sommet de ces monts couronnés de bois sombres, Le crépuscule encor jette un dernier rayon ; Et le char vaporeux de la reine des ombres Monte, et blanchit déjà les bords de l'horizon(...)

Pinterest
Rechercher