Pinterest • Le catalogue d'images

Jules Bonnot

28 avril 1912 ♦ L'anarchiste Jules Bonnot est abattu après avoir tenu tête à 20 000 assaillants.

Son équipée meurtrière, avec ses complices anarchistes, n'aura duré que cinq mois. Sa vie trente-cinq ans. En ce petit matin du 28 avril 1912, maintenant que la police encercle le garage de Choisy-le-Roi où il a trouvé refuge, Jules Bonnot, bien décidé...

A Ivry-sur-Seine, le sentier par où, selon la tradition locale, se serait échappé Jules Bonnot, le 24 avril 1912, après avoir tué le sous-chef de la Sureté, Louis Jouin. Appelé à l'époque chemin des Bossettes, il a été rebaptisé sentier de la Liberté.

1

Pendant le siège de Choisy-le-Roi, on approche une charrette permettant de déposer des explosifs destinés à faire sauter le repaire où est retranché Jules Bonnot

1

Présentation de l'exposition consacrée à Jules Bonnot par l’Association de sauvegarde du patrimoine et de l’inventaire rudipontain (Aspir). Au premier plan, à gauche, la sacoche que Bonnot a abandonnée lors de sa fuite précipitée après le meurtre du sous-chef de la Sûreté, Louis Jouin, à Ivry. ©L'Est Républicain

2