Henri Michaux, Mouvements

Henri Michaux, Mouvements

Henri MICHAUX Par la voie des rythmes 157  Technique Lithographie 1974

Henri MICHAUX Par la voie des rythmes 157 Technique Lithographie 1974

Qui n’a voulu un jour saisir plus, saisir mieux, saisir autrement, et les êtres et les choses, pas avec des mots, ni avec des phonèmes, ni avec des onomatopées, mais avec des signes graphiques? Qui n’a voulu un jour faire un abécédaire, un bestiaire, et même tout un vocabulaire, d’où le verbal entièrement serait exclu? | Henri Michaux, Saisir, Fata Morgana (1979) – En 1951, Henri Michaux publie "Mouvements"ou le signe graphique devient langue et poésie.

Henri Michaux, Mouvements

Qui n’a voulu un jour saisir plus, saisir mieux, saisir autrement, et les êtres et les choses, pas avec des mots, ni avec des phonèmes, ni avec des onomatopées, mais avec des signes graphiques? Qui n’a voulu un jour faire un abécédaire, un bestiaire, et même tout un vocabulaire, d’où le verbal entièrement serait exclu? | Henri Michaux, Saisir, Fata Morgana (1979) – En 1951, Henri Michaux publie "Mouvements"ou le signe graphique devient langue et poésie.

Autoportrait, ça ne fait pas un pli ! / " Dans les plis " / By Henri Michaux.

Autoportrait, ça ne fait pas un pli ! / " Dans les plis " / By Henri Michaux.

Henri Michaux, dessin à l'encre de Chine                                                                                                                                                                                 Plus

Henri Michaux, dessin à l'encre de Chine Plus

Stéphanie Devaux- D'après un texte d'Henri Michaux Livre unique, collage, peinture et calligraphie 26 juin 2014

Les lignes

Stéphanie Devaux- D'après un texte d'Henri Michaux Livre unique, collage, peinture et calligraphie 26 juin 2014

MA VIE  Tu t'en vas sans moi, ma vie. Tu roules. Et moi j'attends encore de faire un pas. Tu portes ailleurs la bataille. Tu me désertes ainsi.  Je ne t'ai jamais suivie. Je ne vois pas clair dans tes offres. Le petit peu que je veux, jamais tu ne l'apportes. A cause de ce manque, j'aspire à tant. A tant de choses, à presque l'infini... A cause de ce peu qui manque, que jamais tu n'apportes. (Henri Michaux)

MA VIE Tu t'en vas sans moi, ma vie. Tu roules. Et moi j'attends encore de faire un pas. Tu portes ailleurs la bataille. Tu me désertes ainsi. Je ne t'ai jamais suivie. Je ne vois pas clair dans tes offres. Le petit peu que je veux, jamais tu ne l'apportes. A cause de ce manque, j'aspire à tant. A tant de choses, à presque l'infini... A cause de ce peu qui manque, que jamais tu n'apportes. (Henri Michaux)

Henri Michaux, Alphabet (verso), 1927.

Henri Michaux, Alphabet (verso), 1927.

Centre Pompidou expo "Dada" (2005) : Man Ray   Constantin Brancusi   Vassily Kandinsky  Marcel Duchamp   Dada   Jean Arp   Victor Brauner   Sonia Delaunay   Max Ernst   Laszlo Moholy-Nagy   Raoul Hausmann   Francis Picabia   André Breton   Hans Richter   Jean Pougny   Paul Strand   Henri Michaux   Theo Van Doesburg   Léopold Survage   Sophie Taeuber-Arp   Pierre Albert-Birot   Serge Charchoune   René Magritte   Kurt Schwitters   Photomaton   Giorgio De Chirico  Marcel Janco  ...

Dada

Centre Pompidou expo "Dada" (2005) : Man Ray Constantin Brancusi Vassily Kandinsky Marcel Duchamp Dada Jean Arp Victor Brauner Sonia Delaunay Max Ernst Laszlo Moholy-Nagy Raoul Hausmann Francis Picabia André Breton Hans Richter Jean Pougny Paul Strand Henri Michaux Theo Van Doesburg Léopold Survage Sophie Taeuber-Arp Pierre Albert-Birot Serge Charchoune René Magritte Kurt Schwitters Photomaton Giorgio De Chirico Marcel Janco ...

Claude Cahun - Henri Michaux, 1925

Claude Cahun - Henri Michaux, 1925

Pinterest
Rechercher