Pinterest • Le catalogue d'idées
à partir de OpenMinded

GRAFFITIVRE, street art alcoolisé

Street art, des phrases barrées qui sentent la farine et la demer

79
18

Les street artistes dénoncent eux-aussi la société de consommation, et nous terminerons par ce graff éloquent:

7
1
à partir de POSITIVR

34 graffitis, 34 vérités, 34 coups de poing : hommage au street art engagé (celui qui fait mouche !)

34 graffitis 34 vérités 34 coups de poing hommage au street art engagé celui qui fait mouche Page 2 de 4

7
5

Citations option bonheur: Citation sur l'amour de l'humanité

163
68
à partir de Foozine | Actu, Fun, Buzz

Combien ça coûterait de nourrir le monde ?

Ils sont demandé aux djiadis pour faire l'étude la ?! Non parce que il faut partir sur des bases solides !

99
27

All we have to decide is what to do with the time that is given us. Le Seigneur des Anneaux (1954), John Ronald Reuel Tolkien

102
22

Muriel Douru est illustratrice professionnelle et auteure de divers livres engagés, notamment sur la question de l’homoparentalité. En mai dernier, elle sortait sa première « BD de société » chez Marabout (« Beyond the lipstick, Chroniques d’un coming-out »). Sur son blog, elle exprime son opinion souvent à chaud à travers l'écriture illustrée. La récente élection de Donald Trump va la faire bondir, mais sa réaction inattendue est tournée vers ce qui est possible de faire dès aujourd'hui…

5
2

es derniers jours de nos pères de Joël Dicker - Premier roman de Joël Dicker, ce livre est exceptionnel, je l'ai fini en pleurant. Non content de faire la lumière sur un pan de l'histoire mal connu (le SOE pendant la seconde guerre M.), nous rencontrons des personnages non manichéens, subtilement décrits, beaucoup de pudeur, et la question : "Qu'aurions nous fait ? Qui aurions nous été ?". Magnifique +++++

67
3

« J’aime mieux les hommes engagés que les littératures engagées » écrivait Camus dans ses Carnets de 1946. La citation pourrait être mise en exergue de l’exposition qui se tient du 4 février au 15 mars à la bibliothèque du 27, dans les vitrines à l’entrée. Intitulée « Albert Camus et la politique », elle retrace brièvement -et trop brièvement peut-être – les engagements de l’écrivain, à l’occasion du centenaire de sa naissance.