The Oracle Code: 4 (Thomas Lourds) by Charles Brokaw, It was the most renowned and respected shrine in the Roman Empire, the object of veneration by Julius Caesar, Cleopatra, Octavian, and a host of other luminaries. It stood for centuries within a sacred precinct the size of a large town at the heart of the greatest Greek city in the world. Yet it disappeared without a trace, creating the greatest archaeological enigma of the ancient world. What became of the tomb of Alexander the Great?

The Oracle Code: 4 (Thomas Lourds) by Charles Brokaw, It was the most renowned and respected shrine in the Roman Empire, the object of veneration by Julius Caesar, Cleopatra, Octavian, and a host of other luminaries. It stood for centuries within a sacred precinct the size of a large town at the heart of the greatest Greek city in the world. Yet it disappeared without a trace, creating the greatest archaeological enigma of the ancient world. What became of the tomb of Alexander the Great?

Les plus beaux sourires cachent les plus lourds secrets, les plus jolis yeux ont versé le plus de larmes et les coeurs les plus généreux ont éprouvé le plus de chagrin.

Les plus beaux sourires cachent les plus lourds secrets, les plus jolis yeux ont versé le plus de larmes et les coeurs les plus généreux ont éprouvé le plus de chagrin.

Dans l’obscurité  Dans l’obscurité je me tiens et j’écoute comment les horloges retentissent dehors avec des battements longs, lourds, réguliers, comme la respiration profonde de l’obscurité.  Elles assourdissent tout et endorment tout et défont les formes embrumées des choses avec des battements longs, lourds, réguliers, dont la pensée jamais ne se détache.  Je suis parmi eux et je ne suis à peine et seulement je sais - seulement me rappelle le battement de cœur de...

Dans l’obscurité Dans l’obscurité je me tiens et j’écoute comment les horloges retentissent dehors avec des battements longs, lourds, réguliers, comme la respiration profonde de l’obscurité. Elles assourdissent tout et endorment tout et défont les formes embrumées des choses avec des battements longs, lourds, réguliers, dont la pensée jamais ne se détache. Je suis parmi eux et je ne suis à peine et seulement je sais - seulement me rappelle le battement de cœur de...

Tu ne sais rien | You know nothing | /ty nə sɛ ʁjɛ̃/ #frenchwords

French Words on

Africa | A protective elephant mother fights off a pack of hyenas to protect her calf. | © James Weis

Environment

Africa | A protective elephant mother fights off a pack of hyenas to protect her calf. | © James Weis

Pinterest
Rechercher