Pinterest • Le catalogue d'idées

Rogatien Vachon : Froissé l'année précédente par le coloré entraîneur des Leafs, Punch Imlach, qui l'avait comparé à un « gardien de junior B », Vachon a prouvé à sa deuxième saison qu’il avait sa place parmi les grands. Partageant la tâche avec Gump Worsley, Vachon a subi seulement 13 défaites en 39 départs en saison régulière. Le Tricolore a conclu la saison au sommet de la Division Est, s'inclinant une seule fois en séries, en route vers la conquête de la coupe Stanley.

28

Steve Shutt, KenDryden et Bob Gainey en tant qu'invités d'honneur lors d'un match au Centre Bell contre leurs éternels rivaux, les Bruins de Boston entourant les célébrations du centenaire du Canadien de Montréal le 4 décembre 2009, soit exactement 100 ans après la fondation du club de hockey. Durant ce match. l'attaquant Michael Cammalleri réussit un tour du chapeau dans une victoire convaincante de 5-1 pour les Canadiens.

4

Ken Dryden : Peu de temps après avoir été échangé aux Canadiens par les Bruins de Boston, Dryden fait ses débuts avec le Tricolore à la fin de la saison 1970-71. Après avoir disputé 9 matchs en saison régulière, il est devenu l’homme de confiance devant le filet des Canadiens en séries éliminatoires. Les adversaires en première ronde étaient les Bruins de Boston, champions en titre de la coupe Stanley et l’équipe la plus crainte du circuit. Sept matchs plus tard, les Bruins étaient en…

6
1
à partir de Linternaute

L'Etoile du Roy (France)

Pat Burns : Au terme de la saison 1988-1989, Burns a été nommé entraîneur de l’année (trophée Jack Adams), Roy meilleur gardien (trophée Vézina) et Chelios, meilleur défenseur (trophée Norris). Malgré des saisons de 41, 39 et 41 victoires entre 1989 et 1992, Montréal a été éliminé au deuxième tour des séries à trois reprises face aux Bruins de Boston. Sous la tutelle de Pat Burns, Roy a brillé en remportant trois fois le trophée Vézina et en participant à quatre reprises au match des…

1