Au Nom de la Loi/Trackdown, 1958-1960, série TV US --  Steve Mac Queen joue Josh Randall, chasseur de prime atypique et son fameux fusil à canon scié. La série préférée de ma tendre enfance, bien devant Zorro ! Lire le très intéressant article : clic 2X.

Au Nom de la Loi/Trackdown, 1958-1960, série TV US -- Steve Mac Queen joue Josh Randall, chasseur de prime atypique et son fameux fusil à canon scié. La série préférée de ma tendre enfance, bien devant Zorro ! Lire le très intéressant article : clic 2X.

Aaron Tveit. Gareth Ritter. Braindead CBS

Aaron Tveit. Gareth Ritter. Braindead CBS

Au nom de la loi : les aventures de Josh Randall, chasseur de primes dans le Far West

Au nom de la loi : les aventures de Josh Randall, chasseur de primes dans le Far West

#braindead

#braindead

"We need Elle to help us" "Why so Anteros can find out our plan and kill her and…

"We need Elle to help us" "Why so Anteros can find out our plan and kill her and…

Photo montage, Black&White/Noir&Blanc, Chaos, Scary/Effrayant, Woman/Femme, Agitation, Face/Visage, Trouble, Pression/Oppression, Mouvement.

Photo montage, Black&White/Noir&Blanc, Chaos, Scary/Effrayant, Woman/Femme, Agitation, Face/Visage, Trouble, Pression/Oppression, Mouvement.

Art by Rankin

Art by Rankin

Au nom de la loi. Steve McQueen

Au nom de la loi. Steve McQueen

Brain Magazine - Des voitures et des films

Brain Magazine - Des voitures et des films

Au Nom de la Loi / Wanted : Dead or Alive. Steve McQueen joue Joss Randall, le chou-chou de mon enfance, j'avais 7, 8 ans, je le trouvais irrésistible. Rien à voir avec Zorro, Tanguy et Laverdure ou les Globe-Trotters que je pouvais me mettre sous la dent à la même époque. Joss Randall me fascinait et la musique grave me faisait frissonner. Clic 2X pour lire une jolie critique de Libération.

Au Nom de la Loi / Wanted : Dead or Alive. Steve McQueen joue Joss Randall, le chou-chou de mon enfance, j'avais 7, 8 ans, je le trouvais irrésistible. Rien à voir avec Zorro, Tanguy et Laverdure ou les Globe-Trotters que je pouvais me mettre sous la dent à la même époque. Joss Randall me fascinait et la musique grave me faisait frissonner. Clic 2X pour lire une jolie critique de Libération.

Pinterest
Rechercher