POELEE MEXICAINE PIMENTEE AU POULET (Pour 2 P : 2 blancs de poulet, 1 oignon, 1 petite boîte de tomates concassées, 1 petite boîte de grains de maïs, 1 petites boîte de haricots rouges, riz de Camargue, bouillon de poule, concentré de tomate, 1 gousse d’ail, origan, chili, cumin, sel/poivre) (FINITION : cheddar ou emmental râpé, paprika, poivre)

POELEE MEXICAINE PIMENTEE AU POULET (Pour 2 P : 2 blancs de poulet, 1 oignon, 1 petite boîte de tomates concassées, 1 petite boîte de grains de maïs, 1 petites boîte de haricots rouges, riz de Camargue, bouillon de poule, concentré de tomate, 1 gousse d’ail, origan, chili, cumin, sel/poivre) (FINITION : cheddar ou emmental râpé, paprika, poivre)

Bouclier cheyenne, vers 1870, biblio 2, p 108. Cuir cru, peau tannée, peintures naturelles, plumes, tissu, clochette en cuivre, 48 cm de diamètre. Les animaux domestiques apportés par les Européens dans les plaines devinrent des sujets possibles pour l'art des rêves. Ici la figure représente soit une vache domestique, soit une vache sauvage dont l'emprunte des sabots magiques marque le sol. Fabriqué conformément à un modèle ancien, ce bouclier en cuir cru épais est recouvert d'une peau ...

Bouclier cheyenne, vers 1870, biblio 2, p 108. Cuir cru, peau tannée, peintures naturelles, plumes, tissu, clochette en cuivre, 48 cm de diamètre. Les animaux domestiques apportés par les Européens dans les plaines devinrent des sujets possibles pour l'art des rêves. Ici la figure représente soit une vache domestique, soit une vache sauvage dont l'emprunte des sabots magiques marque le sol. Fabriqué conformément à un modèle ancien, ce bouclier en cuir cru épais est recouvert d'une peau ...

Bouclier Lakota, vers 1870, biblio 2, p 109. Peau tannée, peintures naturelles, plumes, bois, 45 cm de diamètre. Les motifs du bouclier, dont les sujets étaient révélés habituellement à l'artiste au cour d'une vision, comprenaient généralement différents accessoires ajoutés à la peinture elle-même. Les compositions étaient dominées habituellement par des dessins agressifs qui remplissaient la plus grande partie du bouclier comme cet oiseau magique qui déclenche le tonnerre en battant des ...

Bouclier Lakota, vers 1870, biblio 2, p 109. Peau tannée, peintures naturelles, plumes, bois, 45 cm de diamètre. Les motifs du bouclier, dont les sujets étaient révélés habituellement à l'artiste au cour d'une vision, comprenaient généralement différents accessoires ajoutés à la peinture elle-même. Les compositions étaient dominées habituellement par des dessins agressifs qui remplissaient la plus grande partie du bouclier comme cet oiseau magique qui déclenche le tonnerre en battant des ...

Peau d'élan Cheyenne - biblio 2 p 43. Peau d'élan, peintures naturelles, quill, lanières en peau de cerf, crin de cheval 1m75 x 2m10. Peau décorée avec des scènes de bataille, portée habituellement par les hommes et parfois par la femme du guerrier où ses aventures étaient décrites. Alors que les femmes dans la plupart des tribus des Plaines utilisaient par convention uniquement des motifs géométriques non figuratifs, c'était une prérogative masculine de  peindre des scènes militaires ...

Peau d'élan Cheyenne - biblio 2 p 43. Peau d'élan, peintures naturelles, quill, lanières en peau de cerf, crin de cheval 1m75 x 2m10. Peau décorée avec des scènes de bataille, portée habituellement par les hommes et parfois par la femme du guerrier où ses aventures étaient décrites. Alors que les femmes dans la plupart des tribus des Plaines utilisaient par convention uniquement des motifs géométriques non figuratifs, c'était une prérogative masculine de peindre des scènes militaires ...

Couverture de selle cheyenne, vers 1840, biblio 2 p 46. Peau de bison, perles de verre, tissu ; un cavalier des plaines qui monte à cru épouse sa monture avec une simple couverture de peau attachée par une lanière de cuir. La décoration de cette couverture, qui démontre qu'elle était utilisée pour des parades ou d'autres cérémonies, est un modèle de perlage des années 1840, ou la popularité des " ponies " encourageait la variété des motifs. Dès leur introduction, la demande de perles de ...

Couverture de selle cheyenne, vers 1840, biblio 2 p 46. Peau de bison, perles de verre, tissu ; un cavalier des plaines qui monte à cru épouse sa monture avec une simple couverture de peau attachée par une lanière de cuir. La décoration de cette couverture, qui démontre qu'elle était utilisée pour des parades ou d'autres cérémonies, est un modèle de perlage des années 1840, ou la popularité des " ponies " encourageait la variété des motifs. Dès leur introduction, la demande de perles de ...

Cuillère Lakota, vers 1870 : biblio 2, p 45. Corne de vache, peintures naturelles, perles de verre, cuir, L: 20,3 cm. L'extrémité renflée et la poignée recourbée de cette cuillère l'ont été en faisant bouillir la corne fraîche dans de l'eau  afin qu'elle soit assez souple pour être courbée dans sa nouvelle forme. L'extrémité a été sculptée une fois la corne sèche. L'extrémité de la cuillère en forme de tête d'oiseau était une forme courante chez les Lakota en 1870.

Cuillère Lakota, vers 1870 : biblio 2, p 45. Corne de vache, peintures naturelles, perles de verre, cuir, L: 20,3 cm. L'extrémité renflée et la poignée recourbée de cette cuillère l'ont été en faisant bouillir la corne fraîche dans de l'eau afin qu'elle soit assez souple pour être courbée dans sa nouvelle forme. L'extrémité a été sculptée une fois la corne sèche. L'extrémité de la cuillère en forme de tête d'oiseau était une forme courante chez les Lakota en 1870.

Casse tête Arapaho, vers 1850, biblio 2, p 106. Pierre, bois, cuir cru, quills, crin de cheval, 72 cm. Faute de trouver du bois dur convenable, les hommes des plaines de l'ouest utilisaient des pierres pour leurs casses têtes, qui étaient mortaisées à un manche de bois et fixées dans un étui de cuir cru. Les femmes ajoutaient souvent un travail de quill ou de perles. L'inhabituel et abondant travail de quill de ce casse tête fait penser qu'il a du être l'arme d'un chef de partie de guerre.

Casse tête Arapaho, vers 1850, biblio 2, p 106. Pierre, bois, cuir cru, quills, crin de cheval, 72 cm. Faute de trouver du bois dur convenable, les hommes des plaines de l'ouest utilisaient des pierres pour leurs casses têtes, qui étaient mortaisées à un manche de bois et fixées dans un étui de cuir cru. Les femmes ajoutaient souvent un travail de quill ou de perles. L'inhabituel et abondant travail de quill de ce casse tête fait penser qu'il a du être l'arme d'un chef de partie de guerre.

Pinterest
Rechercher