français : outils de lecture - marque-page

français : outils de lecture - marque-page - CM

français : outils de lecture - marque-page

Marc Riboud  -  Chou En Lai avec Alain Peyrefitte, 1971

Marc Riboud - Chou En Lai avec Alain Peyrefitte, 1971

L’histoire vraie : il y a 50 ans, le 6 juin 1964, Charles de Gaulle refusait de commémorer « le débarquement des anglo-saxons » En réalité, nous savons très exactement les raisons pour lesquelles Charles de Gaulle refusait systématiquement de commémorer le débarquement de Normandie le 6 juin. Il s’en est longuement expliqué devant Alain Peyrefitte, en 1963 et en 1964, alors que celui-ci était son ministre de l’information et qu’il le voyait en tête-à-tête plusieurs fois par semaine.

L’histoire vraie : il y a 50 ans, le 6 juin 1964, Charles de Gaulle refusait de commémorer « le débarquement des anglo-saxons » En réalité, nous savons très exactement les raisons pour lesquelles Charles de Gaulle refusait systématiquement de commémorer le débarquement de Normandie le 6 juin. Il s’en est longuement expliqué devant Alain Peyrefitte, en 1963 et en 1964, alors que celui-ci était son ministre de l’information et qu’il le voyait en tête-à-tête plusieurs fois par semaine.

« Les harkis, ce magma dont il faut se débarrasser sans attendre » – De Gaulle, lors du Conseil des Ministres du 4 Mai 1962 – (rapporté par Alain Peyrefitte) Héros pour les uns, traîtres pour les autres, l’histoire des harkis est mal connue des Français....

« Les harkis, ce magma dont il faut se débarrasser sans attendre » – De Gaulle, lors du Conseil des Ministres du 4 Mai 1962 – (rapporté par Alain Peyrefitte) Héros pour les uns, traîtres pour les autres, l’histoire des harkis est mal connue des Français....

Valery Giscard d'Estaing, Raymond Barre, Simone Veil, Lionel Stoleru et Alain Peyrefitte observent des publicités télévisées en 1977. (AFP)

La pub à la télé a-t-elle évolué ? C'est toujours le degré zéro de l'intelligence

Valery Giscard d'Estaing, Raymond Barre, Simone Veil, Lionel Stoleru et Alain Peyrefitte observent des publicités télévisées en 1977. (AFP)

Présentation de la nouvelle formule du journal télévisé par Alain Peyrefitte. Première utilisation du prompteur.

Présentation de la nouvelle formule du journal télévisé par Alain Peyrefitte. Première utilisation du prompteur.

Paris Match (n°1552) du 23/02/1979 - Téhéran - Holocauste - Jean Renoir - Caroline et Rainier - Michel Serrault - Marie-Hélène Breillat - Alain Peyrefitte - Brigitte & Guy Drut - Mode - Michel Debré/Willy Brandt - Patty Hearst - Marcel Carné -... [Magazine mis en vente par Presse-Mémoire]

Paris Match (n°1552) du 23/02/1979 - Téhéran - Holocauste - Jean Renoir - Caroline et Rainier - Michel Serrault - Marie-Hélène Breillat - Alain Peyrefitte - Brigitte & Guy Drut - Mode - Michel Debré/Willy Brandt - Patty Hearst - Marcel Carné -... [Magazine mis en vente par Presse-Mémoire]

Chez Pierre Orsi, lancement du livre "Absolu, 60 ans des MOF du Rhône", en présence de nombreux MOF : Pierre Orsi, Christian Têtedoie, Joseph Viola, Sylvie Razzini, Christian Janier, Pierre Pignat, Alain Le Ny, Gabriel Paillasson, Carole Peyrefitte, Maurice Trolliet, Mathieu Vianey...

Chez Pierre Orsi, lancement du livre "Absolu, 60 ans des MOF du Rhône", en présence de nombreux MOF : Pierre Orsi, Christian Têtedoie, Joseph Viola, Sylvie Razzini, Christian Janier, Pierre Pignat, Alain Le Ny, Gabriel Paillasson, Carole Peyrefitte, Maurice Trolliet, Mathieu Vianey...

De Gaulle � propos du d�barquement du 6 juin 44 : � La France a �t� trait�e comme un paillasson ! � dpar Baptiste Mannaia / le 6 juin 2015 Les entretiens entre Charles de Gaulle et Alain Peyrefitte , lequel a occup� divers postes au sein du gouvernement...

De Gaulle � propos du d�barquement du 6 juin 44 : � La France a �t� trait�e comme un paillasson ! � dpar Baptiste Mannaia / le 6 juin 2015 Les entretiens entre Charles de Gaulle et Alain Peyrefitte , lequel a occup� divers postes au sein du gouvernement...

Ainsi, le général de Gaulle déclara à Alain Peyrefitte en septembre 1965 : « L'avenir du Canada français, c'est l'indépendance. Il y aura une République française du Canada ».

Ainsi, le général de Gaulle déclara à Alain Peyrefitte en septembre 1965 : « L'avenir du Canada français, c'est l'indépendance. Il y aura une République française du Canada ».

Pinterest
Rechercher