éliminatoires de la coupe Stanley

Découvrir des thèmes similaires

Larry Robinson : Perçant l’alignement à mi-chemin de la saison 1972-73, Robinson a marqué un but et a récolté cinq mentions d’aide en séries éliminatoires, en plus de voir son nom inscrit sur la coupe Stanley pour la première fois. Amassant plus de 120 points au cours des trois saisons suivantes, Robinson a joué un rôle beaucoup plus important dans la conquête de la coupe Stanley de 1976 que lors de sa saison recrue.

Larry Robinson : Perçant l’alignement à mi-chemin de la saison 1972-73, Robinson a marqué un but et a récolté cinq mentions d’aide en séries éliminatoires, en plus de voir son nom inscrit sur la coupe Stanley pour la première fois. Amassant plus de 120 points au cours des trois saisons suivantes, Robinson a joué un rôle beaucoup plus important dans la conquête de la coupe Stanley de 1976 que lors de sa saison recrue.

À l'instar d'Henri Richard qui est le meneur des conquêtes de la Coupe Stanley de l'histoire de la LNH, Scotty Bowman est l'entraîneur ayant remporté le plus de victoires en carrière avec 1 244 succès en saison régulière et 223 lors des séries éliminatoires. Il a été l'entraîneur dans la LNH des Blues de Saint-Louis, des Canadiens de Montréal, des Sabres de Buffalo, des Penguins de Pittsburgh et des Red Wings de Détroit.

À l'instar d'Henri Richard qui est le meneur des conquêtes de la Coupe Stanley de l'histoire de la LNH, Scotty Bowman est l'entraîneur ayant remporté le plus de victoires en carrière avec 1 244 succès en saison régulière et 223 lors des séries éliminatoires. Il a été l'entraîneur dans la LNH des Blues de Saint-Louis, des Canadiens de Montréal, des Sabres de Buffalo, des Penguins de Pittsburgh et des Red Wings de Détroit.

Pat Burns : Réputé pour favoriser le jeu défensif, Burns a succédé à Jean Perron derrière le banc des Canadiens lors de la saison 1988-89. Il a cédé son poste à Jacques Demers à la fin de la saison 1991-92 avec en poche un trophée Jack-Adams, une participation à la finale de la coupe Stanley, quatre participations aux séries éliminatoires et deux championnats de division. Après une longue et courageuse bataille contre le cancer, Pat Burns est décédé le 19 novembre 2010 à Sherbrooke, au…

Pat Burns : Réputé pour favoriser le jeu défensif, Burns a succédé à Jean Perron derrière le banc des Canadiens lors de la saison 1988-89. Il a cédé son poste à Jacques Demers à la fin de la saison 1991-92 avec en poche un trophée Jack-Adams, une participation à la finale de la coupe Stanley, quatre participations aux séries éliminatoires et deux championnats de division. Après une longue et courageuse bataille contre le cancer, Pat Burns est décédé le 19 novembre 2010 à Sherbrooke, au…

Ken Dryden : Peu de temps après avoir été échangé aux Canadiens par les Bruins de Boston, Dryden fait ses débuts avec le Tricolore à la fin de la saison 1970-71. Après avoir disputé 9 matchs en saison régulière, il est devenu l’homme de confiance devant le filet des Canadiens en séries éliminatoires. Les adversaires en première ronde étaient les Bruins de Boston, champions en titre de la coupe Stanley et l’équipe la plus crainte du circuit. Sept matchs plus tard, les Bruins étaient en…

Ken Dryden : Peu de temps après avoir été échangé aux Canadiens par les Bruins de Boston, Dryden fait ses débuts avec le Tricolore à la fin de la saison 1970-71. Après avoir disputé 9 matchs en saison régulière, il est devenu l’homme de confiance devant le filet des Canadiens en séries éliminatoires. Les adversaires en première ronde étaient les Bruins de Boston, champions en titre de la coupe Stanley et l’équipe la plus crainte du circuit. Sept matchs plus tard, les Bruins étaient en…

Éric Desjardins, originaire de Rouyn Noranda, a porté l’uniforme du Canadien de Montréal durant sept saisons. Défenseur redoutable, il a accumulé 179 points (43-136) en saison régulière entre 1988 et 1995. Durant les séries éliminatoires 1992-1993, il inscrit 4 buts et 10 aides pour aider son équipe à remporter la Coupe Stanley éliminant successivement les Nordiques de Québec, les Sabres de Buffalo et les Islanders de New York et les Kings de Los Angeles en finale.

Éric Desjardins, originaire de Rouyn Noranda, a porté l’uniforme du Canadien de Montréal durant sept saisons. Défenseur redoutable, il a accumulé 179 points (43-136) en saison régulière entre 1988 et 1995. Durant les séries éliminatoires 1992-1993, il inscrit 4 buts et 10 aides pour aider son équipe à remporter la Coupe Stanley éliminant successivement les Nordiques de Québec, les Sabres de Buffalo et les Islanders de New York et les Kings de Los Angeles en finale.

Serge Boisvert signe avec le Canadien de Montréal en tant que joueur autonome le 8 février 1985. Entre les saisons 1984-1985 et  1987-1988, il participe à 29 matchs en saisons régulières et 23 matchs en séries éliminatoires. Son nom est gravé sur la Coupe Stanley suite à la conquête de 1985-1986. Il participe à 9 matchs et marque deux buts au cours de ces séries.

Serge Boisvert signe avec le Canadien de Montréal en tant que joueur autonome le 8 février 1985. Entre les saisons 1984-1985 et 1987-1988, il participe à 29 matchs en saisons régulières et 23 matchs en séries éliminatoires. Son nom est gravé sur la Coupe Stanley suite à la conquête de 1985-1986. Il participe à 9 matchs et marque deux buts au cours de ces séries.

Ken Dryden : En 1971, après avoir joué seulement 9 parties en saison régulière, il mène le Canadien à la conquête de la Coupe Stanley et se voit décerner le trophée Conn Smythe comme joueur par excellences des éliminatoires. Il est le seul joueur dans l'histoire de la LNH à obtenir cet honneur avant de recevoir le trophée Calder en tant que recrue par excellence de l'année 1972.

Ken Dryden : En 1971, après avoir joué seulement 9 parties en saison régulière, il mène le Canadien à la conquête de la Coupe Stanley et se voit décerner le trophée Conn Smythe comme joueur par excellences des éliminatoires. Il est le seul joueur dans l'histoire de la LNH à obtenir cet honneur avant de recevoir le trophée Calder en tant que recrue par excellence de l'année 1972.

Mark Recchi : Repêché au 67e rang par Pittsburgh, il a porté les couleurs des Penguins pendant six ans où il a remporté la coupe Stanley en 1990-91 aux côtés de Mario Lemieux. Il a pris la direction de Philadelphie pour quatre ans en 1992. Il a été acquis par les Canadiens le 9 février 1995 avec un choix de 3e ronde en retour d'Éric Desjardins, Gilbert Dionne et John Leclair. En 346 matchs, Recchi a récolté 120 buts et 202 passes pour 322 points. Il a ajouté 24 points en 21 matchs…

Mark Recchi : Repêché au 67e rang par Pittsburgh, il a porté les couleurs des Penguins pendant six ans où il a remporté la coupe Stanley en 1990-91 aux côtés de Mario Lemieux. Il a pris la direction de Philadelphie pour quatre ans en 1992. Il a été acquis par les Canadiens le 9 février 1995 avec un choix de 3e ronde en retour d'Éric Desjardins, Gilbert Dionne et John Leclair. En 346 matchs, Recchi a récolté 120 buts et 202 passes pour 322 points. Il a ajouté 24 points en 21 matchs…

Mats Naslund : Après deux campagnes pendant lesquelles il a talonné Guy Lafleur au classement des meilleurs pointeurs du club, le petit attaquant explosa lors de la saison 1985-86, au terme de laquelle il fut nommé sur la deuxième équipe d'étoiles de la ligue. Il amassa 110pts et prit la place de leader offensif laissée vacante par Lafleur deux ans plus tôt. En 20 parties éliminatoires, cette année-là, Naslund contribua ainsi à la conquête de la 23e coupe Stanley de l'équipe avec ses 19…

Mats Naslund : Après deux campagnes pendant lesquelles il a talonné Guy Lafleur au classement des meilleurs pointeurs du club, le petit attaquant explosa lors de la saison 1985-86, au terme de laquelle il fut nommé sur la deuxième équipe d'étoiles de la ligue. Il amassa 110pts et prit la place de leader offensif laissée vacante par Lafleur deux ans plus tôt. En 20 parties éliminatoires, cette année-là, Naslund contribua ainsi à la conquête de la 23e coupe Stanley de l'équipe avec ses 19…

Pinterest
Rechercher