Julieta de P. Almodóvar (2016 - mai). Portraits de femmes, secrets et culpabilité le tout dans une  sobre tristesse ;-)

Julieta de P. Almodóvar (2016 - mai). Portraits de femmes, secrets et culpabilité le tout dans une sobre tristesse ;-)

tout sur ma mère - Pedro Almodovar

tout sur ma mère - Pedro Almodovar

Le Premier Jour du Reste de ta Vie de Rémi Bezançon, 2008

Le premier jour du reste de ta vie

Le Premier Jour du Reste de ta Vie de Rémi Bezançon, 2008

#SlumdogMillionaire

Slumdog Millionaire (2008)

#SlumdogMillionaire

Into the Wild est un film de Sean Penn avec Emile Hirsch, Marcia Gay Harden. Synopsis : Tout juste diplômé de l'université, Christopher McCandless, 22 ans, est promis à un brillant avenir. Pourtant, tournant le dos à l'existence confortab

Into the Wild

Into the Wild est un film de Sean Penn avec Emile Hirsch, Marcia Gay Harden. Synopsis : Tout juste diplômé de l'université, Christopher McCandless, 22 ans, est promis à un brillant avenir. Pourtant, tournant le dos à l'existence confortab

Se souvenir des belles choses

Se souvenir des belles choses

Mommy Xavier Dolan affiche film - Le collier personnalisé devient tendance ! #Collier #Personnalisation #Mommy

Le retour de hype du collier personnalisé

Mommy Xavier Dolan affiche film - Le collier personnalisé devient tendance ! #Collier #Personnalisation #Mommy

Le Grand Bleu, Luc Besson, 1988

Le grand bleu - la critique

Le Grand Bleu, Luc Besson, 1988

Largo Winch

Largo Winch

Tout ou presque est mauvais dans ce film. Il y a cette impression qui subsiste pendant une heure et vingt minutes, de regarder un roman de Marc Levy, le plus mauvais, celui-là même qui rend l'insipidité insipide. A coups de lumière bleutée et de bips technologiques, réalité et rêves se confondent. Ou pas. C'est qu'au final on ne sait pas. Je retiendrai de ce film le sentiment de doute bien réel, trop souvent éprouvé, ancré dans un fantasme douloureux et qui empêche d'être courageux.

Une Rencontre

Tout ou presque est mauvais dans ce film. Il y a cette impression qui subsiste pendant une heure et vingt minutes, de regarder un roman de Marc Levy, le plus mauvais, celui-là même qui rend l'insipidité insipide. A coups de lumière bleutée et de bips technologiques, réalité et rêves se confondent. Ou pas. C'est qu'au final on ne sait pas. Je retiendrai de ce film le sentiment de doute bien réel, trop souvent éprouvé, ancré dans un fantasme douloureux et qui empêche d'être courageux.

Pinterest
Rechercher