Impasse Badin à Valenciennes, vestiges du canal des Carmes en 1978.  Photographie J-P Leroy, droits réservés.

Impasse Badin à Valenciennes, vestiges du canal des Carmes en 1978. Photographie J-P Leroy, droits réservés.

Impasse Badin à Valenciennes, vestiges du canal des Carmes en 1978.  Photographie J-P Leroy, droits réservés.

Impasse Badin à Valenciennes, vestiges du canal des Carmes en 1978. Photographie J-P Leroy, droits réservés.

Impasse Badin à Valenciennes, état en 1979 d'une porte cochère du XIXième (ou récupération d'une porte plus ancienne).  Le portillon bas est curieux, à moins qu'il ne résulte d'une recoupe de la porte.  Photographie J-P Leroy, droits réservés.

Impasse Badin à Valenciennes, état en 1979 d'une porte cochère du XIXième (ou récupération d'une porte plus ancienne). Le portillon bas est curieux, à moins qu'il ne résulte d'une recoupe de la porte. Photographie J-P Leroy, droits réservés.

N° 70, rue de Famars, Maison dite des juges à cause des mascarons grotesques qui l'ornent. Apparemment, on y a vendu des sottises de Valenciennes.  Photographie André Gauvin, droits inconnus.

N° 70, rue de Famars, Maison dite des juges à cause des mascarons grotesques qui l'ornent. Apparemment, on y a vendu des sottises de Valenciennes. Photographie André Gauvin, droits inconnus.

N° 36, rue du Profond Sens en 1978. Brique et bois en rdc, et Brique et pierre XVIIIième à l'étage. A noter aussi la grande poutre, ancien linteau d'un grand soupirail de maison de tisserand.  Photographie J-P Leroy, droits réservés.

N° 36, rue du Profond Sens en 1978. Brique et bois en rdc, et Brique et pierre XVIIIième à l'étage. A noter aussi la grande poutre, ancien linteau d'un grand soupirail de maison de tisserand. Photographie J-P Leroy, droits réservés.

Les N° 11 et 13 rue des Anges en 1978.   Photographie J-P Leroy, droits réservés.

Les N° 11 et 13 rue des Anges en 1978. Photographie J-P Leroy, droits réservés.

10, Rue de Beaumont, en 1978. Il s'agissait d'une de ces nombreuses courettes publiques (les armes de la ville) privatisées en toute discrétion.  Photographie J-P Leroy, droits réservés.

10, Rue de Beaumont, en 1978. Il s'agissait d'une de ces nombreuses courettes publiques (les armes de la ville) privatisées en toute discrétion. Photographie J-P Leroy, droits réservés.

N° 2, rue d'Audregnies en 1978, jolie porte directoire sur un batiment beaucoup plus ancien.  Photographie J-P Leroy, droits réservés.

N° 2, rue d'Audregnies en 1978, jolie porte directoire sur un batiment beaucoup plus ancien. Photographie J-P Leroy, droits réservés.

Rue Ferrand en 1970. Les écoles académiques et la bibliothèque (ancien collège des Jésuites), dont le rdc n'est pas encore restauré.  Photographie J-P Leroy, droits réservés.

Rue Ferrand en 1970. Les écoles académiques et la bibliothèque (ancien collège des Jésuites), dont le rdc n'est pas encore restauré. Photographie J-P Leroy, droits réservés.

La petite maison " brique et bois " qui se trouvait dans la courette du 17 rue Henri Lemaire, état en 1977.  Photographie J-P Leroy, droits réservés.

La petite maison " brique et bois " qui se trouvait dans la courette du 17 rue Henri Lemaire, état en 1977. Photographie J-P Leroy, droits réservés.

Pinterest
Rechercher