Pinterest
Tu reviendras vers celui qui t'aime comme tu es, tu cours après un chimère qui te fait vibrer mais tu connais l'issue !

Tu reviendras vers celui qui t'aime comme tu es, tu cours après un chimère qui te fait vibrer mais tu connais l'issue !

Peut être un jour le penserais je

Peut être un jour le penserais je

Journal Intime d'une Anonyme

Journal Intime d'une Anonyme

Je pensais tout le temps à toi ...

Je pensais tout le temps à toi ...

Moi ... Je ne pense qu'à toi petir coeur ... Passe un joyeux Noël mon amour ... le prochain on le passera ensemble si tu veux bien .... je t'aime ❤ ❤ ❤

Moi ... Je ne pense qu'à toi petir coeur ... Passe un joyeux Noël mon amour ... le prochain on le passera ensemble si tu veux bien .... je t'aime ❤ ❤ ❤

te pincer le coeur encore et encore grand corps malade

te pincer le coeur encore et encore grand corps malade

Parce que cette indéfinissable attirance est sans cesse présente en toi

Bois,Faire,Déco,Texte,Citations,Bien Dit,William Shakespeare,Architecture,Well Said

Ils vont au lac avec son frère, sa copine, sa soeur. Je pense que je vais aller me baigner un peu. Pour l'instant j'essaye de faire du propre et faut que j'aille chercher des croquettes pour les monstres

Sans pouvoir y changer quelque chose...

Ton parfum est une étreinte lorsque que je suis tout contre toi. 16 avril 2015.

Ton parfum est une étreinte lorsque que je suis tout contre toi. 16 avril 2015.

L'atelier intérieur

L'atelier intérieur

We now know what the night is. It is the address of those who love each other with love. Louis Aragon French poet

We now know what the night is. It is the address of those who love each other with love. Louis Aragon French poet

28 février 2015 ( saint(e) Romane / Romain

28 février 2015 ( saint(e) Romane / Romain

Des flèches lancées par un chasseur.

"On se parlait peu, on n'avait pas à se rassurer. J'étais avec elle tout le temps même quand je la quittais. Je me demandais comment j'avais pu vivre avant si longtemps sans la connaître, vivre dans l'ignorance. Dès que je la quittais elle grandissait à vue d'œil. Je marchais dans la rue et je souriais à tout le monde, tellement je la voyais partout…" - Romain Gary

"On se parlait peu, on n'avait pas à se rassurer. J'étais avec elle tout le temps même quand je la quittais. Je me demandais comment j'avais pu vivre avant si longtemps sans la connaître, vivre dans l'ignorance. Dès que je la quittais elle grandissait à vue d'œil. Je marchais dans la rue et je souriais à tout le monde, tellement je la voyais partout…" - Romain Gary