Exposition: La demeure médiévale à Paris

Exposition La demeure médiévale jusqu'au 14 janvier 2013 au premier étage de l'hôtel de Soubise (Archives nationales)
9 Épingles693 Abonné(e)s
L’hôtel de Clisson fut acquis en 1553 par François de Lorraine, duc de Guise, et sa femme Anne d’Este. Des travaux entrepris par la puissante famille de Guise subsistent la chapelle, autrefois décorée à fresques par Le Primatice et Niccolo dell’Abate, ainsi que l’ancienne salle des gardes dans laquelle les Ligueurs du parti catholique avaient coutume de se réunir pendant les Guerres de Religion de la fi n du XVIe siècle.   © Archives nationales / France

L’hôtel de Clisson fut acquis en 1553 par François de Lorraine, duc de Guise, et sa femme Anne d’Este. Des travaux entrepris par la puissante famille de Guise subsistent la chapelle, autrefois décorée à fresques par Le Primatice et Niccolo dell’Abate, ainsi que l’ancienne salle des gardes dans laquelle les Ligueurs du parti catholique avaient coutume de se réunir pendant les Guerres de Religion de la fi n du XVIe siècle. © Archives nationales / France

Élévation du mur extérieur de l'hôtel de Nesle en 1662. Dessin de l'architecte Louis Le Vau.  Paris, Archives nationales N III Seine 710/3  © Archives nationales, France

Élévation du mur extérieur de l'hôtel de Nesle en 1662. Dessin de l'architecte Louis Le Vau. Paris, Archives nationales N III Seine 710/3 © Archives nationales, France

Affiche de l'exposition  (c) Archives nationales, France

Affiche de l'exposition (c) Archives nationales, France

Censier de l'abbaye de Sainte Geneviève datant de 1330-1337  Paris, Archives nationales S/1626/2  © Archives nationales, France

Censier de l'abbaye de Sainte Geneviève datant de 1330-1337 Paris, Archives nationales S/1626/2 © Archives nationales, France

Plan des maisons bordant la Bièvre à Saint-Marcel, 1539  Paris, Archives nationales, S 4623 /2  © Archives nationales, France

Plan des maisons bordant la Bièvre à Saint-Marcel, 1539 Paris, Archives nationales, S 4623 /2 © Archives nationales, France

Bâti dans la seconde moitié du XIVe siècle puis revendu au connétable Olivier de Clisson qui l'agrandit et le reconstruit en 1380, cet hôtel particulier sera ensuite réaménagé par ses propriétaires successifs.  Paris, Archives nationales, 54 AJ/66, n° 20  © Archives nationales, France

Bâti dans la seconde moitié du XIVe siècle puis revendu au connétable Olivier de Clisson qui l'agrandit et le reconstruit en 1380, cet hôtel particulier sera ensuite réaménagé par ses propriétaires successifs. Paris, Archives nationales, 54 AJ/66, n° 20 © Archives nationales, France

Plan de la Grande confrérie par le peintre François Quesnel, mars 1615  Paris, Archives nationales, S/869 dossier 4  © Archives nationales, France

Plan de la Grande confrérie par le peintre François Quesnel, mars 1615 Paris, Archives nationales, S/869 dossier 4 © Archives nationales, France

Lettre de Charles V unissant à la couronne l'hôtel de l’archevêque de Sens qu'il a acquis pour agrandir l'hôtel royal de Saint-Pol, février 1366  Paris, Archives nationales, J/154 hôtel Saint-Pol, n° 8  © Archives nationales, France

Lettre de Charles V unissant à la couronne l'hôtel de l’archevêque de Sens qu'il a acquis pour agrandir l'hôtel royal de Saint-Pol, février 1366 Paris, Archives nationales, J/154 hôtel Saint-Pol, n° 8 © Archives nationales, France

Plan figuratif de l'église du prieuré Sainte-Catherine-du-Val-des-Écoliers, d'une partie des maisons de la place Royale et de quinze maisons rue Saint-Antoine, XVIIe siècle.  Paris, Archives nationales, S/1025  © Archives nationales, France

Plan figuratif de l'église du prieuré Sainte-Catherine-du-Val-des-Écoliers, d'une partie des maisons de la place Royale et de quinze maisons rue Saint-Antoine, XVIIe siècle. Paris, Archives nationales, S/1025 © Archives nationales, France

Pinterest
Rechercher