Rimbaud Verlaine - as tu la même peur , en tous qu'à moi j'en ai peur

Rimbaud Verlaine - as tu la même peur , en tous qu'à moi j'en ai peur

chaque jour suffit sa peine....Mais en réalité on rajoute de la peine à la peine .. Du silence à l'absence. Et des rêves perdus à tout ce qui aurait dû être heureux. .Alors oui après ça je galère un peu. .C'est la vie...

chaque jour suffit sa peine....Mais en réalité on rajoute de la peine à la peine .. Du silence à l'absence. Et des rêves perdus à tout ce qui aurait dû être heureux. .Alors oui après ça je galère un peu. .C'est la vie...

Mots profondément avérés lorsque le passé en son temps fut tant fortuné de tendres sentiments que rien ensuite ne peut s'en approcher. L'Amour, la passion partagée est unique, irremplaçable. Lorsque un des deux inséparables, un des amants par la force des choses se retire, l'autre se trouve alors amputé d'une part de lui même. Sa lumière s'amoindrit, Dans ce vide ainsi créé, son existence décroît chaque jour d'avantage au point un matin d'en appeler la délivrance. Claire Höydahl-Ohme

Mots profondément avérés lorsque le passé en son temps fut tant fortuné de tendres sentiments que rien ensuite ne peut s'en approcher. L'Amour, la passion partagée est unique, irremplaçable. Lorsque un des deux inséparables, un des amants par la force des choses se retire, l'autre se trouve alors amputé d'une part de lui même. Sa lumière s'amoindrit, Dans ce vide ainsi créé, son existence décroît chaque jour d'avantage au point un matin d'en appeler la délivrance. Claire Höydahl-Ohme

Victor Hugo. Cet effrayant univers sans fond et sans limite qu'on appelle la pensée.

Victor Hugo. Cet effrayant univers sans fond et sans limite qu'on appelle la pensée.

Pinterest
Rechercher